Sécurité maritime, un passage obligé



Sécuriser les mers et les océans est un enjeu de développement bien compris

Les instances de l’Union africaine ont retenu le 15 octobre 2016 pour la tenue de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement sur la sécurité maritime et le développement en Afrique.

Le Togo entend promouvoir une diplomatie axée sur le développement. Cette Conférence, évoquée dans la déclaration de politique générale du gouvernement, sera un des grands évènements marquant le retour du pays sur la scène internationale. Le domaine maritime africain offre à toutes les nations africaines de grandes possibilités de croissance en terme de ressources naturelles et énergétiques, de commerce et d’industrie. En somme l'avenir est sur nos mers et nos océans.
Ces dernières années, le Togo a beaucoup investi dans la sécurité maritime aux plans institutionnel et opérationnel, notamment à travers une vaste restructuration de l’action de l’Etat en mer.
Beaucoup d'investissements ont été faits pour le développement des infrastructures portuaires. La sécurisation des côtes togolaises a été renforcée et les équipements modernisés.
Mais cela ne suffit pas car la sécurité maritime doit être abordée comme un enjeu régional, un enjeu africain.
A l’échelle de l’Union africaine, des initiatives louables ont déjà été prises avec une série de rencontres et de décisions importantes. Mais avec la Conférence de Lomé, il s’agit de prolonger ces efforts, d’aller plus loin dans nos engagements et les coordonner davantage.
http://www.african-union-togo2015.com
En novembre prochain, Lomé offrira donc son cadre pour une nouvelle réflexion sur les déterminants de la sécurité maritime en Afrique. Nous tâcherons de donner à notre continent l’occasion de prendre un nouveau départ, en examinant les enjeux et les contraintes politiques et économiques qu’elle soulève et en réévaluant l’efficacité des moyens juridiques, financiers et opérationnels de renforcer la sécurité maritime pour en faire un véritable outil de développement.
http://www.diplomatie.gouv.tg
Pour le Togo, une sécurité maritime accrue sur le continent est un passage obligé. Elle conditionne directement le succès du projet de corridor de développement qui mobilise tout le peuple togolais. Elle conditionne aussi notre capacité à mieux servir les pays de l’hinterland qui partagent avec nous les services du Port autonome de Lomé. 
http://www.togo-port.net