Aller au contenu principal
Présidence de la République Togolaise

Soutenir durablement la croissance économique

Publié le : 22 fév 2018
premier coup de pioche. Lancement du PDRD

Lomé, le 22 février 2018. Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a présidé ce matin la cérémonie de lancement officiel des travaux Projet de développement rural de la plaine de Djagblé (PDRD).

L’une des priorités des autorités togolaises : Soutenir durablement la croissance économique de notre pays et satisfaire la demande des ménages en promouvant le bien-être des populations et en luttant contre la pauvreté et la précarité sous toutes ses formes.

C’est dans cette optique que le gouvernement a initié avec l’appui des partenaires au développement le Projet de développement rural de la plaine de Djagblé (PDRD).

 

Le projet, dont le lancement officiel se fait ce jour à Djagblé, s’inscrit particulièrement dans la politique de développement agricole et d’hydraulique villageoise du chef de l’Etat. 

 

Il témoigne également de la qualité du partenariat entre le Togo et les institutions financières internationales notamment la Banque islamique de développement (BID) et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA).

 

Le PDRD vise spécifiquement la construction des aménagements hydro-agricoles avec une maïtrise totale de l’eau sur une superficie de 340 hectares ainsi que des ouvrages connexes, le désenclavement de la zone du projet par la construction des pistes rurales.

 

Ce projet de développement intégré a également pour but d’améliorer, promouvoir la production de riz, des cultures maraichères et la pisciculture, favoriser l’accès des populations à l’eau potable pour les 8 villages de la zone du projet et construire les infrastructures socioéconomiques de base.

 

Le PDRD permettra, à cet effet, le développement d’une culture capable de satisfaire le marché national en substitution d’importation et d’éviter dans une zone proche d’un grand centre urbain, une diminution de la production vivrière.

 

Il contribuera également à la réduction de la pauvreté, à la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, à la création de nouveaux emplois et de richesses et, à l’amélioration du cadre de vie des populations rurales et sémi-urbaines.

 

Le Projet de développement rural de la plaine de Djagblé (PDRD) est co-financé à hauteur de neuf milliards six cent millions (9 600 000 000) FCFA par la BADEA, la BID et l’Etat togolais.

 

Les populations bénéficiaires ont témoigné leur gratitude au chef de l’Etat pour sa politique d’amélioration des conditions de vie des Togolais.

 

Elles n’ont pas manqué d’inviter leurs concitoyens à toujours maintenir le climat de paix et développer davantage la culture du vivre ensemble, facteurs essentiels d’une croissance économique durable.

 

 

 

 

Top