Aller au contenu principal
Présidence de la République Togolaise

L'art de la diplomatie

Publié le : 13 aoû 2016
L'art de la diplomatie

En sélectionnant avec soin les cadeaux qu'il destinait à ses hôtes israéliens, le chef de l'Etat n'a pas manqué de concilier des notions que rien ne prédisposait à cohabiter...

Lors de son voyage officiel en Israël, du 7 au 11 août 2016, Faure Gnassingbé a sacrifié à la pratique d'offrir des présents aux amis que l'on visite.

Il est notoire que depuis plusieurs années, le chef de l'Etat a choisi de faire de ce volet un canal de promotion de ce que le Togo a de meilleur.

En Israël cette semaine, c'est le collège d'enseignement artistique et artisanal de Kpalimé (CEEA) qui a été à l'honneur avec une sélection de plusieurs pièces uniques provenant du travail de jeunes sculpteurs togolais.


Fondé en 1967 sous le nom initial de centre artisanal de Kloto, le CEEA s'est vu confier une double mission : offrir aux jeunes artisans de tout le pays une formation triennale sanctionnée par un diplôme et produire des articles représentant le savoir faire artistique national.

La culture, les traditions, les valeurs de notre terroir s'y expriment, portées par l'énergie et le talent de jeunes artisans en sculptures sur bois, poterie, batiks et macramés.

Sur le terrain de la diplomatie et de la culture de l'amitié entre les peuples, le choix de cadeaux de Faure Gnassingbé aura donc inclus la prise en compte des aspects liés à la culture, à l'emploi des jeunes et au développement de l'artisanat.

Le gouvernement togolais à travers le ministère de l’artisanat -également en charge de la jeunesse et de l'emploi des jeunes- travaille à mettre en place un secteur viable, compétitif, capable de répondre à la demande nationale et de s'exporter afin de pouvoir contribuer à la croissance économique.

Top