• Accueil
  • Togo média : le gouvernement définit un nouveau cadre propice à l’exercice de la profession de journaliste

Togo média : le gouvernement définit un nouveau cadre propice à l’exercice de la profession de journaliste

Togo média : le gouvernement définit un nouveau cadre propice à l’exercice de la profession de journaliste

Le Togo a résolument opté ces dernières années pour une libéralisation de l'espace médiatique consacré dans le code de la presse et de la communication revisité récemment pour répondre aux évolutions liées à l'émergence de nouveaux médias.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Togo a résolument opté ces dernières années pour une libéralisation de l’espace médiatique consacré dans le code de la presse et de la communication revisité récemment pour répondre aux évolutions liées à l’émergence de nouveaux médias.

Notre pays est d’ailleurs cité en exemple en matière de liberté de la presse avec un foisonnement de titres de journaux et d’organes audiovisuels.

Ainsi, face à l’évolution sans cesse croissante des technologies de l’information et de la communication qui indubitablement impactent les différentes formes de publication, le gouvernement togolais a amorcé depuis quelques années le processus de mise en place d’un meilleur cadre pour la profession du journaliste.

Un projet de décret portant conditions de délivrance, de renouvellement, de suspension ou de retrait, de la carte de presse des journalistes, techniciens des médias et auxiliaires de presse a été adopté dans ce sens ce 13 janvier 2021 en Conseil des ministres.

Ce projet pris en application de la loi n°02020-001 du 07 janvier 2020 portant code de la presse et de la communication une fois adopté permettra aux professionnels des médias à savoir les journalistes, techniciens des médias et auxiliaires de presse de pouvoir se doter de leur statut et d’exercer leur métier en toute quiétude et sécurité.

Les professionnels des médias auront, à cet effet, un accès facile aux différentes activités en vue d’avoir des informations de bonne source dans le but d’informer et d’éduquer la population.

Le nouveau texte élargit les conditions de délivrance de la carte de presse, mais fixe également les  modalités de sa suspension. Aussi, actualise-t-il  la question des diplômes à fournir pour devenir journaliste.

En somme, c’est un code réglementaire inclusif en cohérence avec la législation en la matière issue des concertations entre la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), le ministère en charge de la Communication et des faitières des journalistes.

Par ailleurs, le projet de décret régularise dans l’ordonnancement juridique national la question de l’accréditation des envoyés spéciaux et correspondants permanents de presse au Togo.

A travers ce texte, les journalistes et assimilés pourront exercer leur métier en toute liberté et légitimité mais avec professionnalisme et beaucoup plus de responsabilité.