Aller au contenu principal
PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE TOGOLAISE

2018: Une année diplomatique réussie

Publié le : 16 jan 2019
2018: Une année diplomatique réussie

Le Président de la République SEM Faure Essozimna Gnassingbé a orienté, au cours des douze derniers mois, la diplomatie togolaise vers des objectifs plus ambitieux.

La diplomatie du chef de l'Etat, pour l’année 2018, a été marquée par la recherche des opportunités pour le développement économique et social du Togo.

 

Participation aux grandes rencontres internationales

 

La participation active  du Président de la République à des rencontres de haut niveau, notamment le 7e Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCAC), le sommet du « G20 Compact with Africa » à Berlin, la deuxième édition de « One Planet Summit » tenue en marge de la 73e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, le sommet de l’Alliance solaire internationale (ASI) à New-Dehli, et le sommet du groupe des BRICS et de l’Afrique à Johannesburg, a contribué à la redynamisation de la coopération avec les partenaires au développement en vue de la réalisation du Plan national de développement (PND).

 

Engagements des bailleurs de fonds à accompagner le Togo

 

Convaincus par les plaidoyers et les réflexions du Président de la République, les investisseurs et opérateurs économiques chinois, indiens et allemands ainsi que les institutions de Bretton Woods se sont engagés à accompagner la politique économique, sociale et énergétique du pays.

 

Cette politique extérieure va contribuer davantage à la mise en œuvre des projets de développement dont l’initiative présidentielle d’électrification rurale par kits solaires individuels dénommée Cizo et le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (MIFA) déjà effectifs.

 

Confiance renouvelée de la communauté internationale

 

Les initiatives du chef de l’Etat pour la consolidation de la paix et le renforcement de la cohésion sociale tant sur le plan sous régional que continental, ont permis la réélection du Togo au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies de même que son élection au Conseil économique et social des Nations Unies pour la période 2019-2020.

 

Par ailleurs, ces efforts ont valu au pays son élection à la tête du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA) le 1er juillet 2018.

 

En témoigne le message de félicitation du Secrétaire général des Nations Unies au lendemain du sommet conjoint CEDEAO-CEEAC pour la mise en place d’une nouvelle stratégie de lutte contre l’insécurité sur le continent tenu à Lomé le 30 juillet 2018.

 

Le leadership du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, dans la perspective des renégociations des Accords de Cotonou qui prennent fin en 2020, a été également salué par les partenaires au développement.

 

Le Togo, qui a d’ailleurs abrité le 30 mai 2018 la 43è session du Conseil des ministres des pays ACP-UE et la 107è session du Conseil des ministres du groupe des ACP, a été également désigné pour présider le Groupe de négociation de ces nouveaux accords de partenariat.

 

Forte implication du Togo dans la mise en œuvre du MUTAA

 

Sur le continent, les missions du chef de l’Etat ont été liées aux questions économiques et de transport. Le 26 janvier 2018, à Addis-Abéba, à l’issue des travaux du 30è sommet de l’Union Africaine (UA), le chef de l’Etat a été désigné « Champion du marché unique du transport aérien africain».

 

Quelques mois plus tard, le 28 mai 2018 à Lomé, le chef de l’Etat présidait la quatrième réunion du Groupe de travail ministériel sur l’opérationnalisation du Marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA).

 

Adhésion  du Togo à la stratégie globale de lutte contre la corruption sur le continent

 

Le chef de l’Etat a participé, le 1er juillet 2018 à Nouakchott (Mauritanie), aux travaux de la 31e session ordinaire de l’Union Africaine sur le thème « vaincre la corruption, une voie durable pour la transformation de l’Afrique ».

 

Le Togo dans le processus de création d'une monnaie unique de la CEDEAO

 

Dans la sous-région ouest africaine, en sa qualité de Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao, le chef de l’Etat a présidé les réunions de haut niveau de la Task Force présidentielle pour l’opérationnalisation de la monnaie unique de la sous-région et  a activement participé aux différents sommets de l’institution.

 

Au dernier sommet de l’instance sous-régionale qui s’est tenu à Abuja au Nigéria, les leaders ouest-africains ont félicité le chef de l’Etat pour sa politique de paix et de sécurité et pour l’organisation réussie des législatives, conformément à la feuille de route du sommet du 31 juillet 2018 à Lomé.

 

Le Président de la République a également effectué des visites d’amitié et de travail de même que des missions de bons offices dans plusieurs pays de la sous-région et du continent.

 

2018 a été une année remarquable pour la diplomatie togolaise. L’engagement du chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé à mettre l’action diplomatique au service du développement à travers de nouvelles formes de partenariat a été efficace et concluant. Cap sur 2019 pour de nouveaux défis.

Top