Aller au contenu principal
PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE TOGOLAISE

Faure Gnassingbé lance le Programme d’Urgence de Développement Communautaire

Publié le : 30 juin 2016
Faure Gnassingbé lance le Programme d’Urgence de Développement Communautaire

Il y avait ce jeudi 30 juin 2016 à Mandouri dans la préfecture de Kpendjal la foule des grands jours. La liesse de la population est à la mesure de l’importance de l’événement qui rassemble habitants et visiteurs sur la grande place publique...

C'est le lancement officiel, par Monsieur le Président de la République, du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).

Conduit par la République Togolaise avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le programme vise à contribuer à l’amélioration significative des conditions de vie des populations vivant dans les zones faiblement desservies par les infrastructures et services sociaux et économiques de base.

L’objectif à terme étant la réduction des inégalités sociales. Le PUDC, à travers ses interventions ciblées, sur la période 2016-2018, répond à la demande réelle des populations, et complète les actions conduites par l’Etat togolais à travers ses politiques et programmes sectoriels.

Dans son intervention, le chef de l’Etat a exprimé sa gratitude au PNUD dont l’engagement et l’expérience ont été précieux dans la préparation et la mise en œuvre du programme lancé ce jour. Il a réitéré que la lutte contre la pauvreté et la prise en charge des aspects sociaux demeurent sa priorité.

Pour cela, il a diligenté, il y a quelques mois, des missions ministérielles pour recueillir les attentes des populations à la base. A la phase de collecte a succédé celle de priorisation des différents chantiers car, comme l’indique l’intitulé du programme, il s’agit de parer au plus pressé, de régler les questions les plus urgentes.

Faure Gnassingbé a notamment insisté sur le fait que le PUDC ne remplace pas les interventions nationales existantes mais vient les compléter en vue d’optimiser les succès en matière de lutte contre la pauvreté et d’inclusion. Il a rassuré l’ensemble des parties prenantes sur le suivi rigoureux qui sera mis en place à toutes les étapes du processus, pour assurer que les travaux prévus soient effectués conformément aux exigences fixées au départ.

Il a redit l’engagement du gouvernement togolais pour mobiliser les fonds nécessaires au financement du PUDC. Pour rappel, doté d’un budget total de 155.147.034.112 FCFA, le PUDC enregistre une contribution du Togo s’élevant à 18.000.000.000 FCFA.

Pour conclure, le chef de l’Etat a rappelé le lien intrinsèque entre développement, paix et sécurité, indiquant que la lutte contre la pauvreté telle qu’il l’a engagée avec son gouvernement est le pendant naturel et nécessaire de la construction d’une société paisible.

A New York le 23 février dernier, Faure Gnassingbé et Helen Clark, l’Administrateur du PNUD ont procédé à l’échange de documents formalisant la coopération en vue de l’exécution du PUDC. A cette occasion Mme Clark a notamment déclaré que «le PNUD est heureux d’apporter son soutien au PUDC qui constitue un premier pas décisif vers la réalisation des ODD».
 

Top