Parc agricole à Kara

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Opportunités

Investir dans le Fonds Commun de Créances mis en place pour l’exploitation du parc agricole de Kara

■ Cultiver sur des parcelles réquisitionnées par l’Etat (noix de cajou, sésame, maïs, soja, riz, etc.)
■ Construire une unité de transformation agricole dans le parc agro-industriel (exemple : unité de
production de céréales fourragères, unité de décorticage de noix de cajou)

Description

30 000 hectares de terres arables réquisitionnées par l’État pour profiter de l’avantage compétitif du
pays dans la culture de certaines cultures d’exportation (noix de cajou, sésame) et le développement de
cultures et d’élevage comme alternative aux importations (exemple : poulet, riz)
■ Construction d’un parc agro-industriel de 50 hectares pour la transformation locale des cultures
■ 100 000 hectares de terres réservées pour l’expansion future du parc agro-industriel
■ Situé à Kara pour profiter du corridor dynamique de Lomé-Ouagadougou

Atouts

Région naturellement attrayante en termes de sol et de climat pour la culture et l’élevage
■ Financement basé sur le foncier et par emprunts déjà garanti par l’État pour l’aménagement du site
■ Avantages fiscaux pour les sociétés (exemple : crédit d’impôt à l’investissement de 30 %) et création
d’un guichet unique

Indicateurs financiers

 

Diagramme simplifié de 130 000 hectare du parc agricole de Kara