• Accueil
  • Le chef de l’Etat exprime au peuple ivoirien les condoléances et la grande compassion du peuple togolais

Le chef de l’Etat exprime au peuple ivoirien les condoléances et la grande compassion du peuple togolais

Le chef de l’Etat exprime au peuple ivoirien les condoléances et la grande compassion du peuple togolais

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Président togolais Faure Gnassingbé s’est rendu, ce mardi 15 mars 2016, à Abidjan où il a rencontré son homologue ivoirien Alassane Ouattara. L’objectif de cette visite était d’exprimer de vive voix la solidarité du Togo au peuple ivoirien suite à l’attaque  terroriste de la station balnéaire  de Grand Bassam, dimanche dernier.

.

 « Je voudrais commencer par dire ma vive réprobation, notre condamnation de cet acte effroyable qui vient de frapper un pays frère, un pays qui a une tradition d’accueil et d’hospitalité pour les autres Etats de la sous-région. En ces moments tragiques et assez éprouvants, je voudrais dire tout mon soutien au Président Alassane Ouattara et exprimer au nom du peuple togolais une grande compassion, une grande solidarité au peuple frère de Côte d’Ivoire. Cet élan de solidarité est d’autant plus grand que les liens d’amitié et de fraternité unissent le Togo et la côte d’ivoire depuis toujours. C’est au nom de cette amitié que j’ai demandé au président Alassane Ouattara de transmettre nos condoléances les plus sincères aux familles éplorées et dire également nos souhaits de prompt rétablissement aux blessés ».
 

Le Chef de l’Etat n’a pas manqué  de saluer  le courage des forces spéciales ivoiriennes qui ont fait preuve d’une grande détermination et de patriotisme.
 

« Je voudrais aussi souligner notre admiration vis-à-vis des forces de défense et de sécurité pour la qualité de la riposte qui a très rapidement mis en déroute les terroristes et a limité le nombre de victimes qui aurait pu être beaucoup plus grand puisqu’il s’agissait de trois hôtels qui ont été attaqués, il y avait de très nombreuses personnes sur les plages. Je salue leur professionnalisme, leur rigueur et leur efficacité ».
 

Face  à cette indignation,  Faure Gnassingbé a insisté sur la nécessité d’une approche  concertée de la lutte contre le terrorisme.
 

« Ce n’est pas le premier pays qui est frappé par le terrorisme et le terrorisme ne se combat pas seul. Il y a les réponses nationales qui ont leur importance mais doivent être renforcées, amplifiées par une réponse régionale et même internationale. Nous croyons que, autour du Président Alassane Ouattara et dans un cadre approprié, nous allons pouvoir réfléchir à cette question là, parce que seul, aucun pays ne peut vaincre le terrorisme ».

La visite  s’est achevée avec un dépôt de gerbes sur le lieu du drame. C’était en présence de    son homologue béninois Thomas Yayi Boni.

A noter que cette attaque a fait 18 victimes de nationalité ivoirienne, béninoise, burkinabè, camerounaise, française et  allemande