• Accueil
  • André Vallini, le Secrétaire d’Etat français au Développement chez Faure Gnassingbé.

André Vallini, le Secrétaire d’Etat français au Développement chez Faure Gnassingbé.

André Vallini, le Secrétaire d’Etat français au Développement chez Faure Gnassingbé.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les deux personnalités ont également exploré les voies et les moyens en vue de mutualiser les efforts et les moyens nécessaires pour lutter contre le terrorisme.

« Je suis au Togo et je m’en réjouis pour marquer les liens très forts qui unissent nos deux pays, la France et le Togo. Il y a plus de sept ans maintenant qu’il n’y avait pas eu de visite ministérielle au Togo et, il fallait réparer ce manque. Ce n’est pas pour autant d’ailleurs que la France n’a pas suivi avec beaucoup d’intérêts l’évolution du Togo, l’évolution tout à fait positive. Je pense notamment au processus démocratique en cours. Je viens de m’entretenir avec le Président Faure Gnassingbé de la reforme des collectivités locales et de la création de futures communes » a déclaré le Secrétaire d’Etat à sa sortie d’audience.

L’émissaire français est également venu à Lomé pour suivre avec attention les projets financés par l’Agence française de développement (AFD)  dans de nombreux domaines et dire au Président  de la République que la France soutient le Togo pour son développement mais aussi face au danger du  terrorisme qui menace de nombreux pays africains et européens. 

«Nous devons serrer les coudes pour faire face à la menace terroriste d’où le sommet qui se tiendra la semaine prochaine à Abuja  auquel participeront le Président du Togo, le Président François Hollande et de nombreux  chefs d’Etat et de gouvernement. Nous ne devons pas baisser la garde, au contraire, nous devons être vigilants plus que jamais face au terrorisme qui nous menace tous » a-t-il indiqué.

Aussitôt après cette audience, le Chef de l’Etat a inauguré, en compagnie de Monsieur Vallini,  le Centre de formation aux métiers de l’industrie (CFMI) co-financé par le gouvernement togolais et l’Agence française de développement (AFD).