• Accueil
  • Faure Gnassingbé et Manuel Valls posent la première pierre du futur centre d’enfouissement technique de Lomé

Faure Gnassingbé et Manuel Valls posent la première pierre du futur centre d’enfouissement technique de Lomé

Faure Gnassingbé et Manuel Valls posent la première pierre du futur centre d’enfouissement technique de Lomé

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Président de la République était pour la circonstance accompagné du Premier ministre français Manuel Valls, arrivé hier dans la capitale togolaise pour une visite de travail.
 
Etaient également témoins de la cérémonie les autorités politiques, administratives et traditionnelles, et les partenaires en développement.
  
Le projet vise à améliorer le cadre de vie des populations du grand Lomé par l’élimination des dépotoirs sauvages et l’amélioration durable de la gestion et du stockage des déchets solides urbains. Il s’inscrit dans le vaste programme de réorganisation de la filière déchets solides à travers le Projet environnement urbain à Lomé (PEUL I et II).
 
Le CET, qui sera construit sur une superficie de 190 hectares dont 80 hectares clôturés, aura une capacité de 265.000 tonnes de déchets par an à l’horizon 2018.
 
Un volet valorisation des déchets est également prévu avec la construction d’une plateforme de pré-traitement et de transformation en combustibles solides de récupération.
 
Dans 14 mois, les déchets produits dans la commune de Lomé suivront un seul circuit : pré-collecte au niveau des ménages -collecte aux centres de regroupement (dépotoirs intermédiaires)  – transport  –  mise en décharge finale à Aképé, une localité située à une  vingtaine de km de la ville de Lomé.
 
D’un coût total de 17 milliards FCFA (en tranche terme) y compris l’indemnisation des propriétaires terriens, le projet dans sa phase initiale, et en plus du volet complémentaire est financé par la Délégation spéciale de la ville de Lomé (10%), l’AFD (14%), l’UE (33% – sur fonds délégués à l’AFD) et la BOAD (43%).
 
L’exécution des travaux est confiée au Groupement Eiffage GC-Coved-GER.
 
Ce projet structurant vient confirmer les priorités du gouvernement togolais au bien-être des citadins de la métropole. La ville de Lomé sera non seulement plus attractive, mais aussi et surtout un cadre de vie sain où il fait bon vivre.