• Accueil
  • Le chef de l’Etat a co-présidé la réunion de haut niveau post-Ebola à Monrovia

Le chef de l’Etat a co-présidé la réunion de haut niveau post-Ebola à Monrovia

Le chef de l’Etat a co-présidé la réunion de haut niveau post-Ebola à Monrovia

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

A son arrivée dans la capitale libérienne, le Président Faure Gnassingbé, Superviseur du processus d’éradication de la maladie à virus Ebola, s’est entretenu avec son homologue Ellen Johnson Sirleaf.

Les deux chefs d’Etat ont conjointement présidé la réunion de haut niveau sur la période post-Ebola.
 
Le Président Faure Gnassingbé a, dans son allocution, salué les actions de son homologue libérien pendant et après la pandémie.

Il s’est également félicité des avancées enregistrées par la CEDEAO depuis que Madame Sirleaf en a pris les rênes.
 
Au cours des travaux qui ont porté sur l’analyse du rapport de la réunion des experts et les perspectives de la période post-Ebola, les intervenants ont relevé l’impact positif des initiatives menées sous la conduite du chef de l’Etat togolais.  
 
Ils ont, à cet effet, salué le leadership du Président Faure Gnassingbé durant sa mission de coordination et de supervision de la riposte à l’épidémie, avant d’émettre le vœu de voir la CEDEAO continuer à bénéficier davantage de son engagement pour la mise en œuvre de divers chantiers de développement.

La dernière résurgence d’Ebola dans la sous-région a été déclarée terminée il y a près d’un an par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Au cours de son séjour, le chef de l’Etat a eu deux rencontres fructueuses respectivement avec le Comité des ambassadeurs de la CEDEAO et le Parlement communautaire en session délocalisée à Monrovia.

Le Président de la République s’est également entretenu avec une délégation de la diaspora togolaise au Libéria.

 
 
La prochaine visite du chef de l’Etat au Libéria est prévue pour le mois de juin 2017, à la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.