• Accueil
  • Economie bleue : cap sur un nouveau port de pêche moderne

Economie bleue : cap sur un nouveau port de pêche moderne

Economie bleue : cap sur un nouveau port de pêche moderne

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La cérémonie a été placée sous le thème : « un nouveau port de pêche pour redynamiser l’économie bleue au Togo ».
 
Située Gbétsogbé à (30km à l’est de Lomé), cette nouvelle infrastructure de pêche vise à améliorer le secteur de la pêche et de l’aquaculture, en apportant des solutions idoines aux différents problèmes d’encombrement, d’insécurité et d’insuffisance d’infrastructures de conservation des produits de pêche auxquels sont confrontés les pêcheurs.
 
Le nouveau port de pêche, qui a une capacité d’accueil de 300 pirogues, comportera des chambres froides, des quais d’accostage, de débarquement et de repos.
 
Il disposera également des zones d’inspections des produits halieutiques, une section pour la réglementation des filets à petites mailles, d’un château d’eau, d’un bloc administratif, de matériels et équipements d’exploitation.
 
Le projet va générer 5.000 emplois par le développement des activités connexes de la pêche.
 
Le coût de l’ouvrage est estimé à plus de 16 milliards de FCFA avec l’appui du Japon par l’intermédiaire de la JICA.
 
Le projet s’inscrit dans la politique de développement de l’économie bleue prônée par le Président de la République.
 
L’Assemblée nationale a, à cet effet, en septembre 2016, adopté une nouvelle loi réglementant la pêche et l’aquaculture prévoyant la création d’un fonds de développement des pêches et de l’aquaculture en vue de favoriser la recherche halieutique et de multiplier les sites de production au Togo.
 
Les bénéficiaires ont exprimé leur gratitude au chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour son implication personnelle dans la relance de la production halieutique de notre pays.