• Accueil
  • 30è sommet de l’UA: la diplomatie togolaise a pris de nouveaux pas

30è sommet de l’UA: la diplomatie togolaise a pris de nouveaux pas

30è sommet de l’UA: la diplomatie togolaise a pris de nouveaux pas

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

C’est l’une des décisions phares du 30è sommet de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine.
 
C’est d’ailleurs à ce titre que le Président Faure Gnassingbé, président en exercice de la Cedeao, a assisté hier au lancement du projet. C’était en présence de son homologue rwandais, Paul Kagamé, nouveau président en exercice de l’Union Africaine et, du président de la Commission Moussa Faki Mahamat.
 
«C’est avec humilité que j’ai accepté de conduire, avec la contribution de mes pairs, le processus de mise en œuvre du Marché unique aérien africain. A travers ma modeste personne, c’est notre cher pays, le Togo qui est honoré » a déclaré le chef de l’Etat Faure Gnassingbé au cours de la cérémonie.
 
L’intérêt du Marché unique est l’ouverture de l’espace africain en termes de transport aérien, de réduction des coûts de transport et de promotion du commerce interafricain.
 
Le 30è sommet de l’Union Africaine a été également marqué par la réélection du Togo au Conseil de paix et de sécurité (CPS). Cette élection confirme l’engagement de notre pays auprès des Nations Unies et de l’Union africaine dans les opérations de maintien de la paix en Afrique et ailleurs.
 
Dans la dynamique de la consolidation de l’intégration sous-régionale, le chef de l’Etat a encore fait entendre la voix du Togo en marge de ce sommet. Il a, à cet effet, présidé un sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).  
 
Au menu, l’attribution des postes statutaires de la Commission, les défis sécuritaires, les projets d’adhésion, la situation sociopolitique des Etats membres et les questions relatives au financement de l’organisation.
 
En prélude à cette réunion, le chef de l’Etat togolais s’est entretenu avec ses homologues de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, de la Guinée Bissau, Mario José Vaz et du Bénin, Patrice Talon sur des sujets d’ordre bilatéral et sous-régional.
 
Dans sa recherche de voies et moyens pour le raffermissement des relations de coopération entre les pays des sous-régions ouest africaine et centrale, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a également échangé avec le Président gabonais Ali Bongo Ondimba, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Ces nouvelles responsabilités et rencontres de haut niveau confirment la forte présence diplomatique du Togo et des initiatives personnelles du Président Faure Gnassingbé sur le continent.