• Accueil
  • En fin de mission, la Représentante-résidente du PNUD fait le point de la coopération avec le chef de l’Etat

En fin de mission, la Représentante-résidente du PNUD fait le point de la coopération avec le chef de l’Etat

En fin de mission, la Représentante-résidente du PNUD fait le point de la coopération avec le chef de l’Etat

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

A cette occasion, Mme Khardiata Lo Ndiaye a fait, le point de la coopération entre son institution et le Togo, au chef de l’Etat, notamment dans la mise en œuvre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

 

La Coordonnatrice-résidente du Système des Nations Unies (SNU) et Représentante du PNUD au Togo a exprimé sa reconnaissance au chef de l’Etat pour le soutien et l’appui qu’elle a eu durant sa mission. Elle s’est félicitée du renforcement des relatons de coopération entre les institutions du Système des Nations Unies (SNU) et le Togo.

 

« Je suis venue exprimer au chef de l’Etat toute ma gratitude et celle de l’ensemble de l’équipe du Système des Nations Unies pour tout le soutien dont nous avons bénéficié dans l’accompagnement de notre mission. Personnellement, j’ai tenu à exprimer ma gratitude pour les excellentes relations de coopération entre le Système des Nations Unies et le Togo, qui ont été entretenues, développées et renforcées tout au long de mon séjour. Le Togo a enregistré d’énormes progrès et, les partenaires se sont multipliés pour accompagner le pays dans ses efforts de développement, de progrès et de paix ». 

 

Le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) est un projet phare du mandat social du chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

 

Lancé le 30 juin 2016, le Programme a permis d’enregistrer des progrès majeurs et rapides dans les domaines prioritaires tels que l’éducation, la santé, la protection sociale, l’accès à l’énergie, l’autonomisation économique des femmes, des jeunes et des autres groupes vulnérables, l’agriculture, l’hydraulique et assainissement, les pistes rurales, et les infrastructures socio-économiques.