• Accueil
  • Redynamisation de l’enseignement supérieur en Afrique

Redynamisation de l’enseignement supérieur en Afrique

Redynamisation de l’enseignement supérieur en Afrique

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Président de la République a été accueilli à son arrivée par son homologue burkinabé, Roch-Marc Kaboré.

 

Etait également présente, à l’aéroport de Ouagadougou, une forte colonie togolaise venue témoigner sa gratitude aux deux chefs d’Etat pour leur politique de paix et d’intégration sous-régionale.

 

La session qui est consacrée à une réflexion sur les stratégies de redynamisation de l’institution, a également connu la présence d’autres chefs d’Etat des pays membres de l’Organisation Commune Africaine et Malgache (OCAM).

 

Le Président togolais et ses pairs ont, à cette occasion, procédé à la signature d’une déclaration dite d’Ouagadougou assortie de recommandations.

 

Ils n’ont pas manqué de réaffirmer leur engagement à accompagner le CAMES dans sa nouvelle dynamique.

 

La présence du chef de l’Etat à cette cérémonie, témoigne de son engagement à la recherche scientifique et à la promotion de la culture de l’excellence au Togo et sur le continent.

 

Le pays dispose de cadres de concertation de concertations sur l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et l’innovation notamment le Conseil présidentiel pour l’Enseignement supérieur et la recherche au Togo mis en place en novembre 2013. 

 

Créé en 1968, par les Chefs d’États de l’OCAM, le CAMES a pour mission de coordonner l’harmonisation des politiques d’enseignement supérieur et de recherches et de promouvoir la coopération culturelle et scientifique au sein des états membres.