• Accueil
  • MIFA, cinq mois après le lancement

MIFA, cinq mois après le lancement

MIFA, cinq mois après le lancement

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Cinq mois après le lancement de la phase pilote, le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (MIFA) se révèle efficace au vu des résultats déjà obtenus sur le terrain.

 

L’expérience faite dans les zones d’aménagements agricoles planifiées d’Agou, d’Agoméglozou, de Blitta, de Kovié, de Notsè et de Sadori a connu un franc succès.

 

Le mécanisme dans sa phase pilote a permis l’enregistrement et l’accompagnement de 3.500 agriculteurs, la pré-livraison d’intrants agricoles à hauteur de 75 millions de francs CFA et la structuration de la chaînes de valeur agricole.

 

Déjà, plus de 105 millions de francs CFA ont été alloués aux exploitants agricoles au taux de 8% et 1,2 milliards approuvés et en cours de décaissement.

 

Autres acquis de taille : la signature d’une dizaine de conventions de partenariat, la négociation de contrats d’achat avec des agrégateurs pour l’acquisition de plus de 10.000 tonnes de riz, 3500 tonnes de maïs et 10.000 tonnes de manioc, et l’accompagnement de 122 coopératives d’exploitants agricoles qui bénéficieront d’environ 2 milliards de francs CFA de crédit auprès des partenaires financiers.

 

Ces résultats démontrent d’ores déjà l’adhésion des partenaires au développement et des exploitants agricoles à la nouvelle politique de développement de l’agro-business.

 

L’événement a été marqué par la visite du chef de l’Etat du bassin rizicole de Kovié couvrant plus de 600 hectares, visite au cours de laquelle il a touché du doigt les réalisations des agriculteurs depuis le lancement du Mécanisme et les difficultés qu’ils rencontrent.

 

Le Président de la République a, à cette occasion, procédé à la remise de matériels agricoles pour soutenir les producteurs.

 

Dans son adresse d’encouragement à la population, il situé les objectifs du MIFA et s’est félicité des résultats obtenus malgré quelques difficultés qui seront corrigées au fur et à mesure.

 

Il s’est dit convaincu qu’avec l’accompagnent de tout un chacun, le MFA contribuera à valoriser les producteurs et favoriser l’emploi des jeunes dans le secteur agricole.

 

Les producteurs ont remercié le chef de l’Etat pour cette initiative qui leur permet de faire face aux risques, aux aléas et aux financements, et d’améliorer leur productivité.

 

Lancé le 25 juin dernier à Lomé par le Président de la République, en présence des représentants des partenaires au développement notamment la Banque africaine de développement (BAD) et le Fonds international de développement agricole (FIDA), et le secteur privé togolais, le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (MIFA), vise à mobiliser tous les acteurs de la chaîne de valeur agricole pour en faire un levier de développement moderne, participatif et inclusif.