• Accueil
  • Politique éducative : le Togo opte pour la formation en alternance

Politique éducative : le Togo opte pour la formation en alternance

Politique éducative : le Togo opte pour la formation en alternance

Le chef de l’Etat SEM Faure Gnassingbé a procédé, ce 18 juin 2019 à Elavagnon (Est-Mono), à la mise en service du premier Institut de formation en alternance pour développement (IFAD).

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le chef de l’Etat SEM Faure Gnassingbé a procédé, ce 18 juin 2019 à Elavagnon (Est-Mono),  à la mise en service du premier Institut de formation en alternance pour développement (IFAD).

Dix-huit mois après la pose de la première pierre, l’implantation du nouvel Institut de formation en alternance pour développement (IFAD) dédié à l’aquaculture devient une réalité.

L’Institut a pour mission d’accompagner le développement de l’aquaculture et de combler le déficit en produits halieutiques en offrant aux jeunes des formations qualifiantes et diplômantes, basée sur l’approche par compétence. La finalité est de faire de la jeunesse un acteur clé du développement économique du pays en leur donnant la possibilité d’entreprendre dans ce domaine d’activité.

L’IFAD Elavagnon comprend essentiellement un complexe pédagogique et une ferme aquacole dont les rôles se complètent pour donner une formation de qualité.

La formation repose sur un partenariat entre le monde de l’éducation et le monde du travail, une synergie qui favorise le développement des compétences générales et des compétences techniques afin de permettre une adaptation au développement de l’économie nationale.

Ainsi, le complexe pédagogique s’appuyant sur un Environnement numérique de Travail (ENT) va développer les compétences générales pendant que la ferme, conçue comme une véritable entreprise permettra de mettre les apprenants en situation professionnelle réelle.

La construction de ce complexe répond aux objectifs du Plan national de développement (PND, 2018-2022) en ce qui concerne le développement des pôles de transformation agricole, la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

Le gouvernement prévoit dans ce contexte, l’implantation de dix Instituts de formation en alternance pour développement (IFAD) sur toute l’étendue du territoire dans les secteurs jugés prioritaires à savoir l’agriculture, la logistique, le bâtiment, les transports, et le numérique.