• Accueil
  • Initiative de Lomé: le leadership du Président Faure Gnassingbé salué

Initiative de Lomé: le leadership du Président Faure Gnassingbé salué

Initiative de Lomé: le leadership du Président Faure Gnassingbé salué

Les travaux du sommet de lancement de l’Initiative de Lomé pour la lutte contre le trafic de médicaments, et autres produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés se sont tenus ce 18 janvier 2020

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les travaux du sommet de lancement de l’Initiative de Lomé pour la lutte contre le trafic de médicaments, et autres produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés se sont tenus ce 18 janvier 2020

C’était sous la présidence du chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé.

Cette rencontre de haut niveau a connu la présence des présidents Macky Sall, du Sénégal, Yoweri Museveni l’Ouganda, des représentants des chefs d’Etat du Ghana, du Niger, du Congo et de la Gambie, de l’Union africaine, l’OMS, l’UNICEF et de la Fondation Brazzaville ainsi que de nombreuses personnalités venues soutenir l’initiative novatrice du Président Faure Gnassingbé.

Le chef de l’Etat togolais, dans son intervention, s’est félicité de la tenue de la rencontre et de l’engagement de ses pairs africains à éradiquer le trafic des faux médicaments sous toute ses formes sur le continent.

Le Président Faure Gnassingbé a rappelé les mécanismes antérieurs africains et internationaux en matière de lutte contre le phénomène avant de présenter l’originalité et les enjeux de l’Initiative de Lomé.

Le chef de l’Etat a, à cet égard, lancé un appel à ses homologues et aux partenaires au développement pour une mobilisation internationale efficace et efficiente contre ce fléau sanitaire et sécuritaire.

Les présidents sénégalais et ougandais ont témoigné leur gratitude au Présidant togolais pour son leadership et son dévouement aux grandes causes du continent, tout en partageant l’expérience de leur pays dans la lutte contre le trafic et la consommation de faux médicaments.

Le Directeur Général de l’OMS, le Directeur du Conseil d’administration de l’UNICEF, le Prince Michael de Kent et le Président de la Fondation Brazzaville ont tour à tour remercié le chef de l’Etat pour son implication personnelle et salutaire dans cette nouvelle la lutte contre le trafic de faux médicaments sur le continent.

Ils ont souligné la nécessité d’une approche globale et concertée du phénomène aussi bien au plan régional, continental qu’international.

La rencontre a été marquée par une cérémonie de signature d’un engagement politique qui permettra de renforcer et de coordonner la lutte contre ce fléau.