• Accueil
  • Partenariat public-privé : le Président Faure Gnassingbé a échangé avec M. Aliko Dangote, PDG du groupe Dangote

Partenariat public-privé : le Président Faure Gnassingbé a échangé avec M. Aliko Dangote, PDG du groupe Dangote

Partenariat public-privé : le Président Faure Gnassingbé a échangé avec M. Aliko Dangote, PDG du groupe Dangote

Le chef de l’Etat SEM Faure Essozimna GNASSINGBE s’est entretenu, ce 12 mars 2020 au palais de la Présidence de la République, avec l’homme d’affaires nigérian, le Président Directeur Général du groupe Dangote, M Aliko Dangote.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé s’est entretenu, ce 12 mars 2020 au palais de la Présidence de la République, avec l’homme d’affaires nigérian, le Président Directeur Général du groupe Dangote, M Aliko Dangote.

Les échanges ont essentiellement porté sur le renforcement du partenariat entre le Togo et le groupe Dangote en vue de la création d’emploi dans les domaines de la cimenterie et des fertilisants, et des stratégies pour faire du pays un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région, conformément à l’Axe1 du Plan national de développement (PND, 2018-2022).

« Nous envisageons créer des emplois pour la jeunesse togolaise.  Nous sommes beaucoup plus spécialisés dans le commerce du ciment et des fertilisants. Nous sommes en train de voir comment faire du Togo l’un des espoirs de l’Afrique de l’ouest en matière des affaires ».

M Aliko Dangote s’est félicité des efforts du Président Faure Gnassingbé dans l’amélioration du climat des affaires à travers la suppression du visa aux investisseurs privés.

L’homme d’affaire nigérian a également salué la victoire du chef de l’Etat à l’élection présidentielle du 22 février dernier.

Pour rappel, le gouvernement togolais a signé le 27 novembre dernier deux accords de partenariat avec le groupe Dangote. Ces accords visent respectivement la valorisation et la transformation du phosphate togolais en engrais phosphatés à destination des autres pays de la sous-région ouest africaine, et l’implantation d’une nouvelle cimenterie dans notre pays.