• Accueil
  • Le chef de l’État a pris part au 57è sommet ordinaire de la CEDEAO à Niamey

Le chef de l’État a pris part au 57è sommet ordinaire de la CEDEAO à Niamey

Le chef de l’État a pris part au 57è sommet ordinaire de la CEDEAO à Niamey

Le Président de la République, S.EM. Faure Essozimna Gnassingbé a participé, aux côtés de ses pairs, aux travaux de la 57è session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ce 07 septembre 2020 à Niamey au Niger.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Président de la République, S.EM. Faure Essozimna Gnassingbé a participé, aux côtés de ses pairs, aux travaux de la 57è session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ce 07 septembre 2020 à Niamey  au Niger.

La Conférence a fait le point de la situation sécuritaire, économique et sanitaire de la sous-région. Les chefs d’État ont ainsi procédé à l’examen des rapports sur le plan d’action pour la sécurité régionale, les réformes du système monétaire, le programme de coopération monétaire de la CEDEAO et la situation de la pandémie liée à la COVID-19.

La Conférence s’est  également planchée sur la situation politique de la Communauté notamment la crise sociopolitique au Mali. Le chef de l’État et ses pairs ont réaffirmé, à cet égard, la détermination de la CEDEAO pour l’application stricte du Protocole additionnel de l’instance sous-régionale sur la démocratie et la bonne gouvernance.

Les chefs d’État ont rappelé les sanctions prises à l’encontre des auteurs du coup d’état intervenu dans ce pays frère, tout en réaffirmant la solidarité de la CEDEAO au peuple malien en vue d’un rétablissement rapide de toutes  les institutions démocratiques.

La Conférence se félicite des progrès enregistrés dans le fonctionnement des institutions de la Guinée Bissau notamment, l’Assemblée nationale et le Gouvernement et salue les réformes politiques engagées en vue de la stabilisation de la Gambie.

Les travaux ont été également marqués par la présentation des Rapports spéciaux et l’élection de SEM Nana Akufo-Addo, en qualité de Président en exercice de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, pour un mandat d’un an.

Le Président Faure Gnassingbé, qui a déjà fait ses preuves dans la conduite des affaires de la Communauté, a réitéré l’engagement du Togo en faveur de l’intégration régionale.

Le chef de l’État a, par ailleurs, exprimé ses sincères félicitations à son homologue nigérien Issoufou Mahamadou, le Président en exercice sortant, pour son leadership, et a souhaité plein succès au Président ghanéen dans la conduite de ses nouvelles fonctions à la tête de la CEDEAO.