• Accueil
  • Le chef de l’Etat réaffirme son engagement pour la promotion de la femme

Le chef de l’Etat réaffirme son engagement pour la promotion de la femme

Le chef de l’Etat réaffirme son engagement pour la promotion de la femme

Le Président de la République, SEM Faure Gnassingbé Essozimna s’est résolument investi dans la promotion de la femme togolaise. Avec la formation du nouveau gouvernement, l’on note une présence accrue des femmes aux grands postes de décisions.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Président de la République, SEM Faure Gnassingbé Essozimna s’est résolument investi dans la promotion de la femme togolaise. Avec la formation du nouveau gouvernement, l’on note une présence accrue des femmes aux grands postes de décisions.

Cette politique du chef de l’Etat a été reconnue et rappelée par le Premier ministre, Mme  Victoire Tomégah-Dogbé, dans son entretien avec la Radio France Internationale, ce 19 octobre 2020.

«Nous pensons que toute politique de développement doit mettre la femme au centre des préoccupations  (…). Le chef de l’Etat togolais a tout simplement décidé de faire confiance aux femmes, à leur leadership. C’est une volonté politique qui se concrétise».

En plus de la présence effective des femmes aux grandes instances décisionnelles, d’autres  efforts ont été également déployés pour l’autonomisation, l’inclusion sociale et financière, l’entrepreneuriat et la formation de la femme.

Pour les prochaines années, le chef de l’Etat met le cap sur la pérennisation de ces mécanismes, et envisage une nouvelle politique de promotion et d’entrepreneuriat de la femme. Par conséquent, la proportion des femmes propriétaires d’entreprises sera portée de 22,42% à 28%, et celle des femmes ayant accès au crédit de 44,36% à 60%.

Dans cette dynamique, des dispositions sont déjà prises pour la poursuite de l’initiative présidentielle de réservation de quota de 25% de marchés publics aux femmes entrepreneurs.

Ces nouvelles mesures permettront aux femmes de jouer pleinement leur rôle d’acteurs de développement économique et de progrès social.