• Accueil
  • Gratuité des frais d’inscription aux examens scolaires et universitaires : une promesse tenue du chef de l’Etat

Gratuité des frais d’inscription aux examens scolaires et universitaires : une promesse tenue du chef de l’Etat

Gratuité des frais d’inscription aux examens scolaires et universitaires : une promesse tenue du chef de l’Etat

Ouf de soulagement pour les apprenants et leurs parents qui bénéficient encore une fois de l’attention particulière du Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé. En effet, sur décision du chef de l’Etat, les frais d’inscription aux différents examens scolaires et universitaires sont désormais gratuits.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ouf de soulagement pour les apprenants et leurs parents qui bénéficient encore une fois de l’attention particulière du Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé. En effet, sur décision du chef de l’Etat,  les frais d’inscription aux différents examens scolaires et universitaires sont désormais gratuits.

Les candidats au CEPD, BEPC, BAC1, BAC2, BTS, CFA, BT, CQP, BEP, CAP et DTSA sont exempts des frais d’inscription pour compter de l’année académique 2020-2021.

Pour l’année 2020, le coût de cette mesure est estimé à près de 1,9 milliard de FCFA pour 539816 candidats aux examens concernés.

Cette décision vient en complément à plusieurs autres prises par le chef de l’Etat en vue d’assurer une éducation universelle et de qualité.

Des initiatives telles que la construction des infrastructures, la formation des formateurs et le recrutement et l’amélioration des conditions de travail du personnel se poursuivent.

Le gouvernement a déjà engagé des actions pour la construction des Ecoles normales d’instituteurs (ENI), 25000 salles de classes, trois collèges universitaires régionaux d’enseignement supérieur, des  structures d’apprentissage et de formation professionnelle ainsi que l’implantation des nouvelles cantines scolaires. 

Somme toute, l’éducation reste une priorité à la politique du Président  de la République qui consent des sacrifices pour une formation intégrale et de qualité au profit des apprenants et des acteurs du système de l’enseignement tout degré confondu.

© Direction de l’Information et de la Communication