• Accueil
  • Développement des PME-PMI agricoles : le Togo s’appuie sur le MIFA

Développement des PME-PMI agricoles : le Togo s’appuie sur le MIFA

Développement des PME-PMI agricoles : le Togo s’appuie sur le MIFA

Le Président de la République SEM Faure Essozimna Gnassingbé s’est investi dans la création du MIFA pour faciliter l'accès des exploitants d'unités agricoles au financement avec un taux d’intérêt réduit et plus de garantie aux crédits

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La transformation structurelle de l’agriculture togolaise s’accompagne de mécanismes d’appui aux PME-PMI et aux exploitants agricoles.  Parmi ces dispositifs de mobilisation des acteurs de la chaîne de valeur agricole, figure en bonne place le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques.

A travers le MIFA, le secteur agricole bénéficie de l’attention des institutions financières nationales et internationales.

Grâce à ce mécanisme, une enveloppe de 14 milliards de francs CFA a été mobilisée au profit de 144.000 acteurs du secteur agricole toute filière confondue dont 123.000 producteurs, permettant ainsi la création de 162 678 emplois directs et indirects.

Pour cette année 2020, les défis sont adaptés à la pandémie au nouveau Coronavirus. Sur un objectif de financement de 50 milliards de francs CFA à faciliter au profit de 400 000 acteurs du secteur avec pour ambition la création de 450 000 emplois, le MIFA a déjà introduit un portefeuille de projets d’une valeur de 30 milliards de francs CFA auprès des institutions financières et bancaires partenaires.

Le MIFA ambitionne également d’élargir l’accès au financement en vue de toucher au bout de trois années un millions d’agriculteurs, et développer  de nouveaux produits d’assurance agricole pour le secteur.

Des solutions adéquates ont été également développées, pour permettre aux acteurs notamment les petits producteurs d’accéder rapidement aux facteurs de production dans les filières porteuses à savoir le maïs, le soja, le riz et le coton.

Le Président de la République SEM Faure Essozimna Gnassingbé s’est investi dans la création du MIFA pour faciliter l’accès des exploitants d’unités agricoles au financement avec un taux d’intérêt  réduit et plus de garantie  aux crédits. C’est dans ce sens que le chef de l’Etat a tenu à faire personnellement le suivi sur le terrain à travers des visites aux producteurs bénéficiaires des financements et de l’encadrement du MIFA.

© Direction de l’Information et de la Communication