• Accueil
  • Digitalisation : l’imminence de l’obtention du casier judiciaire en ligne

Digitalisation : l’imminence de l’obtention du casier judiciaire en ligne

Digitalisation : l’imminence de l’obtention du casier judiciaire en ligne

Dans son message de vœux à la Nation le 31 décembre dernier, le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé a abordé plusieurs thématiques parmi lesquelles la digitalisation qui se trouve aujourd’hui au cœur des actions de développement les plus efficientes mises en œuvre dans divers secteurs.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Dans son message de vœux à la Nation le 31 décembre dernier, le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé a abordé plusieurs thématiques parmi lesquelles la digitalisation qui se trouve aujourd’hui au cœur des actions de développement les plus efficientes mises en œuvre dans divers secteurs.

Au nombre des domaines qui feront l’objet de digitalisation, l’établissement du casier judiciaire.  Chaque année, ce sont des milliers de demandes qui sont soumises aux Tribunaux pour l’établissement  du bulletin numéro 3.

Ainsi, l’informatisation du système de délivrance du Casier judiciaire contribuera à alléger quelques difficultés que les populations éprouvent dans leurs besoins de se faire établir ce document indispensable pour des exigences de formalités administratives, judiciaires et professionnelles.

En effet plusieurs avantages sont liés à  cette option de dématérialisation du casier judiciaire. Le processus devenait de plus en plus pénible pour la population.

Il fallait parcourir une grande distance pour rallier sa préfecture de naissance générant d’importants coûts avec des délais parfois longs, afin de se faire délivrer ce document.

Désormais quel que soit son lieu de résidence, l’on peut se faire délivrer en un temps record via smartphone ou ordinateur son casier judiciaire.

Le processus entamé depuis trois ans a connu un coup d’accélérateur avec la création d’un fichier des condamnations et l’interconnexion entre les tribunaux.

Selon  le projet qui prendra corps d’ici avril 2021, l’on pourra soumettre en ligne sur la plate-forme http://www.casierjudiciaire.tg sa requête de traitement et de paiement dans toutes les juridictions  du pays.  

Les usagers de l’administration publique saluent cette décision du gouvernement qui leur facilitera l’accès au bulletin de casier judiciaire.

Pour Madame Noba, enseignante dans une Ecole confessionnelle à Agoè, cette décision du Président de la République est très salutaire.

 « Mieux vaut tard que jamais. Lorsqu’on a lancé le dernier le concours de recrutement des enseignants, j’étais obligée de me rendre à Kanté pour me faire établir mon casier judiciaire.  Les seuls frais de déplacement pour obtenir le précieux sésame font le triple des autres frais de légalisation et de dépôt de dossier inclus. La procédure sera plus simple pour nous et nos petits frères ».

Le même constat est également fait dans la capitale.

«C’est un ouf de soulagement. Je me rappelle de ce tout que nous avons enduré en 2009 avant de passer le concours général de la fonction publique.  Il faut vivre ces moments difficiles pour apprécier à sa juste valeur l’informatisation du système de délivrance du casier judiciaire dans notre pays. A Lomé, c’est toujours la croix et la bannière. La queue devant le Tribunal, les allers-retours. Pour les amis qui sont nés à l’intérieur du pays, n’en parlons même pas » a déclaré Monsieur Akouété, comptable à Lomé, avant de demander au gouvernement de revoir le coût et la qualité de la connexion Internet.

Pour le Chef de l’Etat, les efforts se poursuivront pour la généralisation de la digitalisation dans tous les secteurs sociaux et économiques en vue de renforcer la bonne gouvernance, en faisant appel aux instruments numériques et dérivés.