• Accueil
  • Amélioration du climat des affaires : le Togo vers la redynamisation de la Zone franche industrielle

Amélioration du climat des affaires : le Togo vers la redynamisation de la Zone franche industrielle

Amélioration du climat des affaires : le Togo vers la redynamisation de la Zone franche industrielle

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé poursuit sa politique d’amélioration du climat des affaires, avec des mesures phares dont l’opérationnalisation l’Agence de promotion des investissements et de la Zone franche (API-ZF).

Eu égard au nombre sans cesse croissant et significatif de demandes d’agrément d’investissements en attente et pour lui assurer une efficacité plus accrue, le gouvernement a adopté un décret portant réaménagement du Conseil de surveillance et du Conseil d’administration de l’API-ZF.

L’opérationnalisation complète de l’Agence de promotion des investissements et de la Zone franche (API-ZF) permettra alors d’assurer efficacement l’administration du nouveau Code des investissements et l’application du nouveau statut de la Zone franche industrielle.

Avec plus de trente ans d’existence, la Zone franche togolaise  fait montre d’une plateforme  à fort potentiel économique dans la sous-région, ceci grâce à la politique d’amélioration du climat des affaires initiée par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Les entreprises  adhérentes disposent d’un statut privilégié, des avantages douaniers et fiscaux et de la position stratégique de la ville de Lomé dans la sous-région.

La Zone franche togolaise compte, à ce jour, 71 sociétés en activé et 25 sociétés agréés en cours d’installation, réparties dans divers secteurs savoir l’alimentaire, l’agro-alimentaire, le plastique, la pharmaceutique, la métallique, l’horticulture, l’habillement et le cosmétique.

Elle emploie  15.392 agents,  contribue à 67,88 milliards au Produit intérieur brut (PIB) avec un chiffre d’affaires de 268,47FCFA.

Depuis sa création, la Zone franche togolaise a réalisé au total un investissement de 240,13 milliards de FCFA et des exportations annuelles de 241,77 milliards de FCFA.

Des projets d’envergure industrielle sont en cours d’exécution notamment la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) dont les travaux avancent à un rythme soutenu et satisfaisant.

A terme, le nouveau complexe industriel de la Zone franche comprendra un parking pouvant accueillir jusqu’à 700 camions, un parc de stockage de 12 500 conteneurs, un entrepôt de déchargement et de transfert, un site de stockage dédié au coton et un espace de 200.000 m2 pour les activités logistiques.

La création par ailleurs du ministère dédié à l’Investissement privé va œuvrer pour opérationnalisation complète de l’Agence de promotion des investissements et de la Zone franche (API-ZF).