• Accueil
  • France-Togo : une coopération agissante

France-Togo : une coopération agissante

France-Togo : une coopération agissante

La France et le Togo développent des relations historiques qui remontent aux années 1960. Cette coopération s’est renforcée au fil des années, avec de nouveaux accords, conventions et programmes mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD) et le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC).

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La France et le Togo développent des relations historiques qui remontent aux années 1960. Cette coopération s’est renforcée au fil des années, avec de nouveaux accords, conventions et programmes mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD) et le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC).

Dans le domaine de la sécurité, la France et le Togo partagent la même vision dans les stratégies de lutte contre l’insécurité, le terrorisme, l’extrémisme violent et la piraterie maritime. Ainsi, les deux pays renforcent leur partenariat pour mieux faire face à ces fléaux qui gangrènent les économies.

En matière d’éducation, la  France n’hésite pas à accompagner le Togo dans sa politique de développement du capital humain. En effet notre pays bénéficie de l’appui de l’AFD dans la mise en œuvre des réformes des collèges et la modernisation de la formation professionnelle par le truchement des Centres de formation aux métiers de l’industrie, agricole et rurale.

L’AFD appuie également  le gouvernement togolais dans sa politique nationale d’amélioration de l’’accès universel à l’énergie. Dans cette dynamique, l’Agence a cofinancé le Projet d’extension électrique de Lomé (PEREL) à hauteur de 30 millions d’euros, et le Projet d’extension de réseaux électriques dans les centres urbains du Togo (PERICUT) en cours pour un montant de 40 millions d’euros sur 70 millions d’euros en cofinancement avec l’Union Européenne et l’Allemagne.

Dans le domaine eau et assainissement la France a soutenu le Togo dans la mise en œuvre de son Plan national de développement-eau dont le coût global est de 25 milliards de FCFA.

Trois projets d’envergure ont été également cofinancés. Il  s’agit entre autres des Projets d’aménagement et de réhabilitation de retenue d’eau  (13 milliards de FCFA), d’amélioration de l’alimentation en eau potable de la ville de Lomé dans sa phase2 (5,8 milliards de FCFA), dans les Savanes, Kara et centres semis-urbains (23,3 milliards de FCFA) et des Projets de réalisation et réhabilitation de nouveaux forages d’une (6,5 millions de FCFA).

La France a soutenu le Togo dans la réalisation du quatrième lac de Lomé et du Centre d’enfouissement technique (CET) d’Aképé, et a mobilisé 6,5millions de FCFA pour la mise en œuvre du Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural dans les régions des Savanes et Kara.

Le SCAC de son côté a soutenu les entreprises togolaises à travers la facilitation de l’accès aux services bancaires et des établissements financiers. 33 projets ont été financés depuis 2007, et 301,6 millions d’euros engagés en dix ans.

Il accompagne également notre pays dans la formation des journalistes et techniciens de la communication à travers le Projet de formation et d’appui aux professionnels de médias (PROFAMED).

La coopération franco-togolaise est également fructueuse dans le secteur de l’enseignement supérieur. Le SCAC appuie à cet effet les deux universités publiques et l’Ecole supérieur des services de santé des armées de Lomé.  En 2019, des bourses d’études et de stages d’une valeur de 314 502 euros ont été octroyées en faveur de la mobilité étudiante et professionnelle togolaise.

En matière de coopération de proximité, la France à travers le SCAC a financé onze projets de promotion de l’autonomisation économique et sociale des femmes et des jeunes ainsi que le projet  « Innovation pour la santé des mères et des enfants du Togo ».

En ce qui concerne la coopération décentralisée, le SCAC assure le suivi d’une quinzaine de projets de partenariat entre collectivités locales françaises et togolaises.

Un appui financier est aussi apporté à l’espace « France volontaires » au Togo. Notre pays est la première nation au monde à accueillir des volontaires français.

Tous ces acquis de la coopération franco-togolaise sont le fruit de la qualité des relations d’amitié et du partenariat entre les deux pays. Ce partenariat connaitra un nouveau dynamisme avec la rencontre entre les Présidents togolais et français prévue ce vendredi 9 avril 2021 à l’Elysée.