• Accueil
  • La diplomatie économique au cœur de la visite officielle du Chef de l’Etat à Paris

La diplomatie économique au cœur de la visite officielle du Chef de l’Etat à Paris

La diplomatie économique au cœur de la visite officielle du Chef de l’Etat à Paris

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a effectué du 7 au 9avril 2021 une visite officielle à Paris en France. Un voyage marqué par des rencontres fructueuses. Outre le déjeuner de travail avec son homologue français Emmanuel Macron et le Président du Sénat Gérard Larcher, le Chef de l’Etat a accordé des audiences aux partenaires multilatéraux notamment l’Agence française de développement (AFD) et aux investisseurs français à l’instar du CIAN et SOGEA SATOM.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a effectué du 7 au 9avril 2021 une visite  officielle à Paris en France. Un voyage marqué par des rencontres fructueuses. 

Outre le déjeuner de travail avec son homologue français Emmanuel Macron et le Président du Sénat Gérard Larcher, le Chef de l’Etat a accordé des audiences aux partenaires multilatéraux notamment l’Agence française de développement (AFD) et aux investisseurs français à l’instar  du CIAN et SOGEA SATOM.

Le point de la coopération pour le développement et ses perspectives étaient au centre des entretiens entre le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé et  la délégation de l’Agence française de développement (AFD) conduite par son Directeur général, Rémy Rioux.

La délégation a exprimé au Chef de l’Etat son engagement  à renforcer ce partenariat de longue date, fruit de l’excellence de la coopération franco-togolaise.

« Je remercie le Président de la République Togolaise pour cet entretien. Il nous a permis effectivement de faire le point sur notre coopération pour le développement. Nous avons repris un rythme élevé d’engagement au Togo depuis 2017, de l’ordre de 60 à 70 millions d’euro chaque année relatif à l’eau, à l’assainissement et au développement urbain.  Nous avons été également présents l’année dernière avec le projet NOVISSI pour les filets sociaux face à la crise de la COVID 19 » a précisé Rémy Rioux à sa sortie d’audience.

L’AFD entend redynamiser davantage cette coopération à travers de nouveaux projets de développement dans divers domaines dont le numérique et le développement rural.

«Nous voulons aller plus loin sur les sujets numériques, le déploiement de la fibre et puis également les sujets de développement rural parce que la question agricole, la question de la sécurité alimentaire et les sujets de développement rural reviennent aussi au premier plan» a-t-il conclu.

La délégation de l’Agence française de développement  (AFD) s’est félicitée du soutien du Président de la République pour la mise en œuvre de ces projets phares de développement en phase avec la feuille de route gouvernementale (2020-2025).

Avec le Conseil des investisseurs français en Afrique (CIAN), le  Chef de l’Etat  a fait un tour d’horizon du climat des affaires au Togo., et des possibilités  d’investissements dans le pays.

Le président du CIAN a d’ores et déjà confirmé l’engagement des investisseurs français à soutenir le Togo  pour l’amélioration  continue de la gouvernance économique.

«Je suis le président du CIAN, qui est un syndicat des investisseurs français en Afrique. Nous avons abordé avec Son Excellence les points d’amélioration que nous pensons apporter au développement du Togo. Nous publions un magazine tous les ans dans lequel nous donnons une appréciation de ce que pensent les entrepreneurs dans chacun des pays. Il se trouve que le Togo a sérieusement augmenté sa note dans la gouvernance, la production, l’électricité et la production de normes. C’est un très bon exemple de développement » a précisé Alexandre Vilgrain

Le groupe  SOGEA SATOM a également affiché au cours de la rencontre avec le Chef de l’Etat  la même détermination d’appuyer le Togo dans sa politique de développement des infrastructures routières.

«Nous avons échangé avec le Chef de l’État sur les futurs projets de grands travaux d’infrastructures notamment le dossier de la route nationale 1 qui est la mise à deux fois deux voies à court terme dont les travaux seront lancés rapidement selon les indications du Chef de l’État. Je lui ai confirmé que SOGEA SATOM participerait activement aux opérations ».

Comme on le constate, la diplomatie économique du Togo a encore porté des fruits. Le Président de la République, que ce soit dans le cadre des visites d’Etat, d’amitié et de travail  saisit toujours les opportunités pour présenter les  potentialités et atouts qu’offre notre pays aux opérateurs économiques. Et ces derniers, convaincus par le pragmatisme du Chef de l’Etat et les réformes économiques initiées pour l’amélioration du climat des affaires, n’hésitent pas à investir au Togo.