• Accueil
  • Coopération germano-togolaise : des accords signés en présence du Chef de l’Etat

Coopération germano-togolaise : des accords signés en présence du Chef de l’Etat

Coopération germano-togolaise : des accords signés en présence du Chef de l’Etat

Le Président de la République s’est entretenu ce lundi 14 juin 2021 avec Dr. Gerd Müller, ministre fédéral allemand de la coopération économique et du développement, arrivé au Togo pour une visite de travail.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Président de la République s’est entretenu ce lundi 14 juin 2021 avec Dr. Gerd Müller, ministre fédéral allemand de la coopération économique et du développement, arrivé au Togo pour une visite de travail.

Les échanges ont essentiellement porté sur les différents axes de la coopération germano-togolaise et les perspectives d’un nouveau partenariat et les questions sécuritaires dans la sous-région ouest africaine.

Les nouvelles orientations de la coopération entre le Togo et l’Allemagne  vont être davantage axées sur les secteurs socio-économiques, la gouvernance locale, l’agro-industrie, la formation professionnelle des jeunes, l’énergie entre autres.

La gestion efficace de la crise sanitaire par notre pays ainsi que les réformes économiques opérées ces dernières années par le Togo ont été aussi évoquées.

L’audience a été suivie d’une cérémonie de signature de Déclaration d’intention conjointe de partenariat pour les réformes entre le Togo et l’Allemagne, en présence du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé et de Mme le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé.

Signature de la Déclaration d’intention conjointe de partenariat entre le Togo et l’Allemagne

Le ministre fédéral allemand de la coopération économique et du développement est arrivé ce dimanche 13 juin 2021 dans la capitale togolaise  où il a eu des séances de travail avec des membres du gouvernement.

La délégation allemande a également effectué des visites de terrain notamment à la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA), aux structures industrielles et pharmaceutiques et à l’Institut national d’hygiène (INH) où il a remis 30 respirateurs.