• Accueil
  • Togo : Amélioration des performances économiques au premier semestre 2021

Togo : Amélioration des performances économiques au premier semestre 2021

Togo : Amélioration des performances économiques au premier semestre 2021

Le gouvernement togolais ne cesse de consentir des efforts pour l’amélioration continue de la performance dans la gestion des finances publiques et le renforcement de l’efficacité de la gouvernance économique. Pour preuve, en dépit des impacts de la crise sanitaire, le premier trimestre 2021 affiche une hausse des activités dans les différents secteurs de l’économie à l’exception du transport aérien.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le gouvernement togolais ne cesse de consentir des efforts pour l’amélioration continue de la performance dans la gestion des finances publiques et le renforcement de l’efficacité de la gouvernance économique.

Pour preuve, en dépit des impacts de la crise sanitaire, le premier trimestre 2021 affiche une hausse des activités dans les différents secteurs de l’économie à l’exception du transport aérien.

Aussi, la situation du financement de l’économie nationale a-t-elle connu une amélioration à la fin du mois de mars par rapport à un an plus tôt. Cette tendance sera maintenue au second semestre avec la poursuite de la mise en œuvre des projets et réformes de la feuille de route et les bons résultats enregistrés dans le cadre de la  lutte contre la pandémie de Covid-19. 

Le pays a également réalisé sur la même période une bonne performance en matière de mobilisation des ressources, soit  plus de 52% par rapport aux prévisions.

L’économie togolaise s’est montrée résiliente et ceci est dû à la reprise des activités dans des secteurs fondamentaux. Le Togo a fait un choix judicieux d’investir, malgré le choc de la crise sanitaire. Cette option a permis au pays d’être beaucoup plus résilient et de mieux amortir les effets de la pandémie.

« Le Togo se porte bien, si l’on tient compte des indicateurs économiques et de  l’environnement international, tout simplement parce que nous avons adopté une trajectoire différente » a expliqué le porte-parole du gouvernement, Professeur Akodah Ayéwouadan, ministre de la Communication et des médias.

Il est donc clair que les prévisions budgétaires sont optimistes et l’équipe gouvernementale réaffirme son engagement à améliorer significativement les performances dans la gestion des finances publiques.

Le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé a encouragé dans ce sens les membres du gouvernement à prendre des mesures diligentes pour améliorer davantage l’exécution des dépenses d’investissements.

Ces orientations du Chef de l’Etat confirment la nécessité d’optimiser le processus de planification des investissements publics tel que rappelé lors du séminaire gouvernemental des  25 et 26 juillet dernier et de l’atelier réunissant les hauts cadres de l’administration sur le Programme d’investissements publics (PIP).