• Accueil
  • Togo : l’efficacité de la gouvernance économique reconnue dans un rapport de la Banque mondiale

Togo : l’efficacité de la gouvernance économique reconnue dans un rapport de la Banque mondiale

Togo : l’efficacité de la gouvernance économique reconnue dans un rapport de la Banque mondiale

La revue Africa’s Pulse de la Banque mondiale, spécialisée dans l’analyse des enjeux économiques de l’Afrique a publié, le 6 octobre 2021, un rapport préliminaire sur l’adaptation des pays africains au changement climatique et à la transformation économique

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La revue Africa’s Pulse de la Banque mondiale, spécialisée dans l’analyse des enjeux économiques de l’Afrique a publié, le 6 octobre 2021, un rapport préliminaire sur l’adaptation des pays africains au changement climatique et à la transformation économique.

En matière de résilience économique, il ressort de ce document que les pays d’Afrique subsaharienne devraient sortir de la récession causée par la crise sanitaire avec une croissance positive, eu égard à la politique monétaire et budgétaire et aux taux d’inflation dans tous les pays de la région.

De manière générale, le soutien budgétaire des gouvernements africains à leur économie en réponse à la crise sanitaire est estimé en moyenne à 2,8% du Produit Intérieur Brut (PIB) alors que le niveau de croissance post Covid-19 attendu est de 3,3% pour 2021.

Au Togo, les mesures déployées en réponse à la pandémie représentent 6,8 % du PIB. Selon le classement établi par la Banque mondiale, notre pays se place en cinquième position derrière l’Ile Maurice, la Guinée Bissau, les Seychelles, le Rwanda et devant l’Afrique du Sud.

Ces résultats sont la preuve de la pertinence des initiatives et des choix opérés par le gouvernement togolais en vue de résister au choc de la crise sanitaire et préparer la résilience de l’économie.

En effet, depuis le début de la crise sanitaire, le Togo a adopté une trajectoire différente, en décidant d’investir dans les secteurs porteurs. Cette option a permis au pays d’être beaucoup plus résilient et de mieux amortir les effets de la pandémie.

Le gouvernement togolais multiplie les efforts pour l’amélioration continue de la performance dans la gestion des finances publiques et le renforcement de l’efficacité de la gouvernance économique.