• Accueil
  • Togo/Climat des affaires : d’importants progrès réalisés en 2021

Togo/Climat des affaires : d’importants progrès réalisés en 2021

Togo/Climat des affaires : d’importants progrès réalisés en 2021

Le Togo a enregistré de nouvelles performances en matière de création d’entreprises et de transfert de propriétés au titre de l’année 2021. Le pays maintient ainsi la dynamique des réformes relatives à l’environnement des affaires, malgré les impacts négatifs de la crise sanitaire sur l’économie nationale.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le Togo a enregistré de nouvelles performances en matière de création d’entreprises et de transfert de propriétés au titre de l’année 2021. Le pays maintient ainsi la dynamique des réformes relatives à l’environnement des affaires, malgré les impacts négatifs de la crise sanitaire sur l’économie nationale.

Pour l’année 2021, la création des entreprises a été prolifique au Togo. Selon les statistiques affichées par le Centre de formalités des entreprises (CFE), 13777 nouvelles entreprises ont été créées contre 12592 en 2020, soit une progression de 9%.

Dans les détails, les investisseurs et opérateurs nationaux ont porté 11665 initiatives entrepreneuriales contre 9701 en 2020, soit une hausse de 20%.  Selon les données du CFE, sur les 11665 entreprises créées en 2021, 3721 sont portées par des femmes contre 3426 en 2020,

Autre fait marquant, les statistiques du CFE révèlent que la part déclarée par les personnes physiques est de l’ordre de 8327 contre 5443 pour les personnes morales dont 91% sous seing privé. 

Toutes ces données dénotent l’efficacité de la politique de renforcement de la résilience du secteur privé et de la vitalité des réformes opérées à savoir le maintien du délai de création d’entreprises à moins de 5heures et le e-entreprise qui facilitent les formalités administratives aux opérateurs et investisseurs.

Le Togo s’est également montré performant dans le domaine de transfert de propriété marqué par la réduction sensible du délai de traitement des mutations totales fixé au maximum à 6 heures depuis fin avril 2020.

 Grâce à cette réforme, les chiffres du transfert de propriété ont explosé depuis le mois de mai, franchissant la barre de 90 dossiers traités par mois. Le délai moyen de mutation est de 3 heures en pratique contre une soixantaine de dossiers par mois au premier trimestre, avec un délai moyen de 08 jours.

Le nombre de dossiers de transfert de propriété a aussi cru. Il est passé de 252 pour toute l’année 2018 à 1125, soit une hausse de plus de 300%, en 2021.

Cette performance s’explique également par la numérisation de la quasi-totalité des titres fonciers du pays (99,32%) facilitant les recherches de charges sur les titres.

C’est aussi la résultante des mesures prises par le gouvernement pour faciliter l’accès aux crédits bancaires pour le secteur privé et renforcer la confiance entre les clients et les banques.

Des dispositions ont été également prises pour accélérer les procédures des opérations d’hypothèque avec la réduction du délai de traitement des dossiers fixé à (04) jours en moyenne comparativement à 15 jours pour 670 hypothèques signées en 2020. Conséquence, l’on note une augmentation du nombre d’hypothèques enregistrées à 933 en 2021, soit une hausse de 39%.

Les résultats encourageants engrangés par l’Office togolais des recettes (OTR) et le Tribunal de commerce consécutifs à la dématérialisation des procédures sont aussi à mettre à l’actif de la politique d’amélioration du climat des affaires.

Il va sans dire que toutes ces réformes ont contribué à améliorer l’attractivité du Togo, permettant ainsi aux grands groupes industriels d’investir dans le pays.  Selon le rapport 2021 de la Conférence des Nations-Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), sur l’investissement dans le monde, les Investissements Directs Etrangers (IDE) dans notre économie sont passés de près de 191 milliards FCFA (346 millions $) en 2019 à plus de 352,5 milliards FCFA (639 millions $) en 2020, soit une croissance de 85% enregistrée sur l’année.

Tous ces résultats sont rendus possibles grâce à la volonté politique du Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé à travers la Cellule du climat des affaires (CCA), de faire du Togo une terre d’investissement, de croissance et de développement social inclusif.

Pour rappel, la Cellule du climat des affaires (CCA) est un outil stratégique, placé sous la tutelle directe du chef de l’Etat. Elle a pour mission de coordonner les efforts interministériels pour une synergie et une efficacité de l’action gouvernementale en matière d’amélioration du climat des affaires.