• Accueil
  • AED/IFAD : le secteur privé marque son adhésion aux programmes de formation en alternance 

AED/IFAD : le secteur privé marque son adhésion aux programmes de formation en alternance 

AED/IFAD : le secteur privé marque son adhésion aux programmes de formation en alternance 

L’Agence-Education-Développement (AED) qui pilote les IFAD a signé ce 16 juin 2022, des conventions de partenariat avec la Chambre de commerce européenne au Togo (Eurocham-Togo) et le Groupement national des entreprises de BTP (GNEBTP), membre du Conseil national du patronat (CNP), en présence du minisitre Conseiller du Président de la République, Pré Simféitchéou

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbé a lancé en 2018 les Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD), pour promouvoir une formation professionnelle de qualité, l’entrepreneuriat des jeunes et le développement socioéconomique du Togo.

Cette initiative qui fait du partenariat public-privé une réalité dans le système éducatif du pays, ne cesse de susciter l’intérêt des investisseurs et des opérateurs économiques nationaux et étrangers.

Ainsi, l’Agence-Education-Développement (AED) qui pilote les IFAD a signé ce 16 juin 2022, des conventions de partenariat avec la Chambre de commerce européenne au Togo (Eurocham-Togo) et le Groupement national des entreprises de BTP (GNEBTP), membre du Conseil national du patronat (CNP), en présence du ministre Conseiller du Président de la République, Pré Simféitchéou.

Ces nouvelles conventions marquent une étape décisive dans la mise en œuvre des réformes introduites dans les systèmes de formation professionnelle, où l’entreprise devient acteur et bénéficiaire privilégié.

Le modèle mis en place dans les IFAD contribue déjà à la création des conditions d’une véritable refondation du secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Il permet également de rendre la formation plus attractive aux jeunes et de donner une réponse plus adaptée aux besoins des entreprises qui peuvent désormais faire face aux enjeux de développement de leurs domaines d’activité.

Au niveau du secteur agricole, la formation en alternance est assurée entre les classes et le terrain, notamment les fermes. L’entreprise reste donc un partenaire privilégié depuis son implication à phase d’identification des besoins et sa participation à la formation des apprenants dans un environnement professionnel.

Quant à l’IFAD-Bâtiment, la formation est assurée en alternance d’une part entre les classes et les ateliers et dans les entreprises d’autre part, en vue de favoriser la professionnalisation de la formation.

En plus de leur implication dans la formation des jeunes, les investisseurs et opérateurs économiques œuvrent aux côtés de l’Agence-Education-Développement (AED) sous d’autres formes d’accompagnement multiformes.

Les responsables de l’AED ont exprimé leurs reconnaissances aux partenaires pour leur accompagnement à la formation de qualité des jeunes dans les différents IFAD.  Ils ont remercié le Président de la République pour cette vision salvatrice au bénéfice de la jeunesse togolaise et du monde professionnel, dans une dynamique de partenariat public-privé.