• Accueil
  • Santé en Afrique : la politique nationale du Togo en phase avec la vision 2063 de l’Union africaine

Santé en Afrique : la politique nationale du Togo en phase avec la vision 2063 de l’Union africaine

Santé en Afrique : la politique nationale du Togo en phase avec la vision 2063 de l’Union africaine

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a reçu, ce 24 août 2022, Madame Minata Samaté Cessouma, Commissaire de l’Union africaine à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a reçu, ce 24 août 2022, Madame Minata Samaté Cessouma, Commissaire de l’Union africaine à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social.

Avec le chef de l’Etat Madame Minata Samaté Cessouma a examiné les différents enjeux du système sanitaire sur le continent et les perspectives. Elle a salué la dynamique de la politique de santé du Togo ainsi que les efforts du pays dans l’éradication des maladies graves transmissibles.

A cet égard, la Commissaire de l’Union africaine à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social encourage le Togo à garder le cap.

« J‘ai eu le grand honneur d’être reçue par Son Excellence Monsieur le Président de la République. J’ai félicité le chef de l’Etat pour l’excellent travail qui a été fait par le Togo pour éradiquer certaines maladies. Nous avons échangé sur cette dynamique afin de partager l’expérience togolaise avec l’Union Africaine, avec les ministres de la santé des Etats membres. C’est un bon exemple à suivre ».

Madame Minata Samaté Cessouma a passé en revue avec le Président de la République la situation sociopolitique, sécuritaire et humanitaire dans la sous-région ouest africaine et sur le continent.

« Nous avons discuté également des questions humanitaires et de la situation politique, avec la nécessité d’aller vers la paix, la sécurité et la stabilité. Si la situation sociopolitique n’est pas stable dans les pays, nous ne pouvons pas parler de développement. Si la situation n’est pas stable, nous ne pouvons pas mettre fin aux crises humanitaires sur le continent ».

Différentes régions africaines font face ces dernières années à des crises humanitaires avec des déplacés, engendrées par la recrudescence de l’insécurité et des attaques terroristes. 

Le Président de la République et son hôte ont évoqué à cet effet les voies et moyens pour une solution durable à ces crises qui impactent négativement le développement des pays.

La Commissaire de l’Union africaine à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social s’est réjouie des orientations du chef de l’Etat et de sa contribution à la paix et à la stabilité en Afrique.