• Accueil
  • Faure Gnassingbé rencontre Benyamin Netanyahou

Faure Gnassingbé rencontre Benyamin Netanyahou

Faure Gnassingbé rencontre Benyamin Netanyahou

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le chef de l’exécutif israélien a remercié Faure Gnassingbé pour l’amitié manifestée à l’Etat hébreu.

Les deux parties ont eu l’occasion de faire état de leur satisfaction au regard des progrès notés dans les secteurs où des partenariats fructueux sont déjà mis en oeuvre, notamment agriculture, énergies renouvelables, protection informatique.

En particulier depuis 2013, avec la rédaction d’un plan d’action triennal de coopération, une cinquantaine de fonctionnaires et d’étudiants togolais ont suivi en Israël divers cursus de renforcement de leurs capacités.

Dans le même temps des spécialistes israéliens ont pu accompagner de leur expertise plusieurs groupements agricoles dans notre pays.  

L’option de poursuivre cette collaboration appréciée de toutes les parties prenantes et des bénéficiaires sera traduite par le renouvellement et l’élargissement des secteurs pris en compte. 

La donne sécuritaire qui demeure transversale n’a pas manqué d’être longuement évoquée, notamment avec la nécessité de renforcer la lutte contre le terrorisme.

Benyamin Netanyahou a exprimé un soutien appuyé au leadership du Président togolais en matière de paix et sécurité. La coopération en matière de sécurité maritime sera poursuivie et intensifiée dans la perspective de la tenue du sommet de Lomé d’octobre 2016.

Faure Gnassingbé a pour sa part salué l’humanisme, la culture de la paix et du vivre-ensemble mise en oeuvre par Israël.

Au premier jour de sa visite, la délégation togolaise avait en effet pu toucher du doigt la transcription en actes concrets de ces valeurs à l’hôpital Ziv de Safed, à 30 km de la frontière avec la Syrie. Dans une immense unité de soins à la pointe de la technologie, Israël a choisi de soigner indifféremment tous les combattants blessés sans considération d’origine, de nationalité ou de religion. 

Cette vocation inspirée du bon samaritain, et dont on ne parle peut-être pas assez, a suscité l’admiration du chef de l’Etat togolais qui a émis le voeu que ces valeurs fassent école pour la paix dans la région