• Accueil
  • Politique énergétique : des réformes qui répondent aux attentes du contribuable

Politique énergétique : des réformes qui répondent aux attentes du contribuable

Politique énergétique : des réformes qui répondent aux attentes du contribuable

Politique énergétique. Réformes

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Dans sa stratégie d’électrification nationale, le Togo ambitionne d’atteindre une couverture universelle d’ici à l’horizon 2030 avec une la réduction considérable de la dépendance énergétique.

En effet, sur une prévision de 50 000 branchements, le pays a réussi à raccorder en 2018 près de 65 000 nouveaux clients, contre 40 000 en 2017, soit un bond de plus de 60%.

Le taux d’accès à l’électricité est ainsi porté de 18% en 2005 à 44,3 % en décembre 2018 contre 38,7% en 2017.

A cela s’ajoutent les résultats remarquables engrangés à travers l’initiative présidentielle d’électrification rurale (cizo) qui a permis de doter 23.000 foyers de kits solaires et d’autres projets d’implantation des centrales solaires et des barrages hydroélectriques dans le pays.

Des résultats obtenus grâce aux réformes remarquables opérées par le gouvernement.

On note ainsi des mesures importantes telles que la levée des taxes douanières (30%) habituellement imposées sur les kits solaires, la réduction du délai de branchement et de 50% des frais de raccordement en moyenne tension aux réseaux de distribution de la Compagnie énergétique électrique du Togo (CEET).

Ces mesures offrent aux opérateurs économiques la possibilité d’un raccordement sans construction de poste de transformation pour les demandes de puissance inférieure 250 kVa.

Le Togo, qui avance à un bon rythme dans sa stratégie d’électrification, a également créé des de nouvelles facilités aux consommateurs à travers le payement des frais de raccordement.

Ainsi, le client a la possibilité de payer les frais d’accès à l’électricité sur un échéancier pouvant aller jusqu’à six mois.

Il est également mis en place une plateforme électronique collaborative assurant la dématérialisation complète des procédures de demande de raccordement.

Le système déployé va permettre la suppression des déplacements physiques, et assurer la traçabilité des dossiers et la transparence dans leur traitement.

A travers ces mesures incitatives, le gouvernement ambitionne d’améliorer davantage le climat des affaires et renforcer le partenariat public-privé.