• Accueil
  • Doing Business 2020 : le Togo, premier pays réformateur en Afrique

Doing Business 2020 : le Togo, premier pays réformateur en Afrique

Doing Business 2020 : le Togo, premier pays réformateur en Afrique

Doing Business 2020 le Togo, premier pays réformateur en Afrique La politique de réforme structurelle et de promotion du partenariat public-privé initiée par le chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé a eu des impacts significatifs dans plusieurs secteurs de développement

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La politique de réforme structurelle et de promotion du partenariat public-privé initiée par le chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé a eu des impacts significatifs dans plusieurs secteurs de développement.

Les efforts sont reconnus dans plusieurs classements dont ceux de Doing Business depuis 2004.

Dans le nouveau rapport Doing Business publié ce 24 octobre 2019 par la Banque mondiale, le Togo a gagné 40 places et amélioré sensiblement son rang. 

Pour la première fois, le pays passe à un rang à deux chiffres en se classant 97è avec un score de 62,3.

Ces performances reconnues par la Banque mondiale est le fruit des réformes entreprises dans cinq domaines à savoir la création d’entreprise, l’obtention de permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété et l’obtention de prêt.

Au-delà de ces exploits inédits, le  Togo s’est lancé inexorablement dans des réformes en profondeur de son économie en créant un climat favorable à l’investissement privé.

Ces reformes ont été engagées grâce à la volonté de plusieurs acteurs sous la coordination de la Cellule climat des affaires à qui le chef de l’Etat a donné une impulsion soutenue afin de créer un environnement favorable aux investissements privés.

Ce classement constitue un défi majeur et un engagement pour le gouvernement togolais à maintenir le cap des réformes afin de créer davantage les conditions d’une croissance économique conformément aux objectifs du Plan national de développement (PND, 2018-2022).

La Banque mondiale a félicité les économiques reformatrices dont celles togolaises. Le Togo est le deuxième pays qui présente une bonne progression continue depuis 2004.