• Accueil
  • Doing Business 2020 : maintenir le cap des réformes au-delà des résultats satisfaisants

Doing Business 2020 : maintenir le cap des réformes au-delà des résultats satisfaisants

Doing Business 2020 : maintenir le cap des réformes au-delà des résultats satisfaisants

Lancement du Rapport Doing Bussiness,

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Après avoir présidé la cérémonie de lancement du rapport pays Doing Business 2020, le chef de l’État SEM Faure Essozimna Gnassingbé a procédé à l’inauguration officielle du nouveau bureau-pays de la Société financière internationale (SFI) pour le Togo.

La cérémonie a connu la présence du Vice-président de la Société financière internationale (SFI), M. Sergio Pimenta et de la Représentante-résidente de la Banque mondiale au Togo, Mme Hawa Wagué.

Cet événement à forte portée symbolique a été consacré à la présentation des objectifs du Doing Business, les grandes lignes du rapport et les performances du Togo dans les indicateurs retenus à savoir la création des entreprises, le permis de construire, l’accès au crédit, le transfert de propriété et le raccordement à l’électricité.

Dans le dernier rapport Doing Business du groupe de la Banque mondiale publié le 24 octobre dernier, notre pays a gagné 40 places, et est classé 97è, avec un score de 62,3.

Ces avancées significatives ont été réalisées grâce aux réformes économiques initiées par le chef de l’Etat et à sa vision de faire du Togo une terre d’investissement, de croissance et de développement inclusif.

Dans son allocution de lancement, le Président de la République est revenu sur les enjeux de la gouvernance économique du pays.

Le chef de l’Etat a félicité, à cet égard, les partenaires au développement, le secteur privé national et l’administration publique pour leur implication remarquable, dans la mise en œuvre effective de ces réformes qui ont eu des impacts significatifs dans l’amélioration du climat des affaires.

Le Président Faure Gnassingbé a appelé l’ensemble des acteurs à la mobilisation pour des perspectives en phase avec le Plan national de développement (PND, 2018-2022), et les a exhortés à maintenir cette dynamique au-delà des résultats mérités et qui reflètent les réalités du pays.

Le lancement a été également marqué par un panel autour du thème : «secteur privé, moteur de croissance».

Les panélistes ont tour à tour donné leur appréciation de la gouvernance économique du pays et démontré comment le secteur privé a su exploiter les opportunités induites par les réformes initiées..