• Accueil
  • Le Chef de l’Etat exprime sa sympathie au contingent togolais de la MINUSMA

Le Chef de l’Etat exprime sa sympathie au contingent togolais de la MINUSMA

Le Chef de l’Etat exprime sa sympathie au contingent togolais de la MINUSMA

Le contingent togolais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), stationné dans la localité de Kerena, a été la cible ce mercredi d’une attaque terroriste.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le contingent togolais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), stationné dans la localité de Kerena, a été la cible ce mercredi 10 février 2021, d’une attaque terroriste. 

Grace à la vigilante réaction des éléments du contingent togolais, l’attaque a été repoussée. Bilan, on enregistre une vingtaine de blessés dont neuf graves pris en charge par les services compétents.

Le Président de la République, SEM Faure Gnassingbé, a exprimé au nom du peuple togolais et en son nom personnel, sa sympathie aux soldats blessés.

Dans son message, le Chef de l’Etat n’a pas manqué d’encourager les soldats togolais, dont le professionnalisme a permis de limiter les dégâts, à poursuivre les efforts dans le maintien de la paix dans ce pays frère.

« Au nom de toute la Nation togolaise et en mon nom propre, j’exprime toute ma sympathie et ma compassion à nos concitoyens de la MINUSMA et aux soldats maliens, victimes des dernières attaques djihadistes. Je les encourage et les exhorte à poursuivre avec la même bravoure et la même ténacité, leur noble mission pour le retour de la paix et de la stabilité au Mali » a écrit le Président Faure Gnassingbé de la sur son compte Twitter.

A l’annonce de la mauvaise nouvelle, le Président de la République, en plein Conseil des ministres a exprimé sa solidarité aux forces togolaises.

La contribution du Togo, à travers des contingents dans les missions de maintien de la paix sous le drapeau des Nations unies dans différents pays confrontés aux conflits, est devenue une tradition.

Un engagement reconnu par de la Communauté internationale notamment les Nations unies, l’Union africaine (UA) et de la CEDEAO.

Cette reconnaissance s’est manifestée par l’élection de notre pays à plusieurs reprises comme membre du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS) et membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations unies.