• Accueil
  • Visite du Chef de l’Etat en France : une coopération multiforme renforcée

Visite du Chef de l’Etat en France : une coopération multiforme renforcée

Visite du Chef de l’Etat en France : une coopération multiforme renforcée

La presse française et panafricaine avec des titres divers se sont bien intéressées au séjour parisien du président de la République du Togo du 07 au 09 avril 2021 à l’invitation de son homologue français Emmanuel Macron.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La presse française et panafricaine avec des titres divers se sont bien intéressées au séjour parisien du président de la République du Togo du 07 au 09 avril 2021 à l’invitation de son homologue français Emmanuel Macron.

Le Point, La Croix, l’AFP, TV5 Monde, Jeune Afrique, RFI, FOCUS Afrique, Senenews, Tribune Afrique, Agence AfricaPresse Paris, Afriquinfo et plusieurs autres, ont souligné le caractère essentiel à la fois économique et sécuritaire de ce voyage officiel de trois jours qui a donné lieu à des rencontres de haut niveau et à la signature d’accords économiques importants.

Au regard du leadership avéré et incontesté qu’affiche depuis toujours le Président du Togo Faure Essozimna Gnassingbé et l’engagement de son pays dans les opérations de paix et de sécurité dans la sous-région, c’est bien évidemment un acteur influent de la diplomatie régionale et partenaire essentiel pour la paix et la sécurité au Sahel que le Chef de l’Etat français a reçu le vendredi 09 avril 2021 à l’Elysée.

Au cours du déjeuner qui a réuni les deux hauts responsables à l’Elysée, naturellement les perspectives de paix et de stabilité en Afrique de l’ouest et la coopération bilatérale étaient au cœur de leurs échanges et réflexions. Sur les deux chapitres, Emmanuel Macron et Faure Gnassingbé, il n’y a pas l’ombre d’un seul doute, sont en phase et décident d’engager une nouvelle dynamique plus ambitieuse.

Sur toutes les questions évoquées, une convergence d’analyse et de vue a été constatée entre les deux Chefs d’Etat. Le Président de la République française a salué l’attractivité du Togo en matière de climat des affaires et le rôle du Togo dans les efforts de paix et de sécurité dans la sous-région ouest africaine et félicité le travail accompli par le contingent togolais au sein de la Minusma.

Le partenariat entre la France et le Togo, les questions sécuritaires ont été également abordées par le président du sénat français Gérard Larcher et le chef de l’Etat togolais. C’est la même tonalité observée lors de cette rencontre.

Visiblement ravi d’accueillir le Président Faure Essozimna Gnassingbé, Monsieur Larcher a salué le processus de  décentralisation au Togo avec la perspective des élections régionales et de la mise en place d’un sénat. Il a marqué sa disponibilité ainsi que celle de son institution pour un partage d’expérience à la convenance des autorités togolaises.

Pour ce qui concerne la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid1-9, autre point évoqué au cours de l’entretien, le président du sénat français s’est réjoui des efforts faits par le Togo dans le domaine de la riposte.

A rappeler qu’en la matière, le Togo est classé premier dans la sous-région, deuxième au niveau continental, et 15ème sur le plan mondial.

Au titre des accords signés entre la France et le Togo, on retient le dispositif « talents en commun » qui a fait l’objet d’une signature entre les gouvernements français et togolais au cours d’une rencontre entre le Président Faure Essozimna Gnassingbé et le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères  Monsieur Jean Yves Le Drian.

Sur le plan économique, le Chef de l’Etat togolais a échangé avec un grand nombre d’opérateurs français notamment le Directeur général de l’AFD, les dirigeants du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), le président du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN), le président du Groupe SOGEA-SATOM ainsi qu’avec des dirigeants de banques et fonds d’investissement, dont la Banque publique d’investissement (BPI) et le Fonds STOA.

Ces échanges ont permis de conclure quatre accords, notamment un protocole financier entre les deux pays, deux conventions dans le domaine de l’énergie pour un montant total de plus de 80 millions d’euros et une déclaration d’intention entre les deux gouvernements, relative à la convergence énergie digitale au Togo.

Pour la presse dans son ensemble, le voyage du Chef de l’Etat togolais en France est un nouveau jalon posé dans les relations historiques d’amitié et de coopération de grande qualité qui existent entre la France et le Togo.

Partenariat renforcé, concertations diplomatiques et opportunités d’investissements, c’est le bilan qu’elle dresse des trois jours de cette visite officielle.