• Accueil
  • Marché agricole : Togo, 1er exportateur mondial de soja bio vers l’espace Schengen

Marché agricole : Togo, 1er exportateur mondial de soja bio vers l’espace Schengen

Marché agricole : Togo, 1er exportateur mondial de soja bio vers l’espace Schengen

La filière bio agro-alimentaire togolaise est en pleine expansion, que ce soit sur le marché international. Selon le rapport 2020 de la Commission de l’Union européenne (UE) sur l’importation des produits bio, publié le 18 juin dernier, le Togo occupe le premier rang mondial des pays exportateurs de soja biologique vers l’espace Schengen

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La filière bio agro-alimentaire togolaise est en pleine expansion sur le marché international. Selon le rapport 2020 de la Commission de l’Union européenne (UE) sur l’importation des produits bio, publié le 18 juin dernier, le Togo occupe le premier rang mondial des pays exportateurs de soja biologique vers l’espace Schengen.

En effet, les exportations du soja bio du Togo vers l’Union européenne (UE) ont connu une tendance haussière. En dépit des impacts de la crise sanitaire sur le monde rural, elles sont passées de 42.300 tonnes en 2019 à 51.000 tonnes en 2020, soit une croissance de 20,4%.

Et la part du Togo sur l’ensemble des exportations de soja bio vers l’espace Schengen est estimée à 37,1%. Avec cette performance, le Togo devient le premier exportateur de soja bio sur le marché agricole de l’Union européenne (UE).

Notre pays vient devant l’Ukraine (20,9%), l’Inde (11,3%) et le Kazakhstan (8%). Trois pays africains figurent dans le Top 7 à savoir l’Ouganda (6,4%), le Benin (4,6%) et le Burkina Faso (3,8%).

De manière générale, le rapport sur l’importation des produits agro-alimentaires bio révèle que la valeur totale des échanges entre le Togo et l’UE est passée de 44 684 tonnes à 54 017 tonnes sur la même période.

Le Togo se classe, dans ce sens, au 13è rang mondial, et occupe la deuxième place en Afrique dernière la Tunisie (11è rang mondial) et devant l’Egypte (14è rang mondial).

Ce nouveau classement confirme une fois de plus l’importance particulière que les autorités togolaises accordent à l’agriculture bio et aux acteurs de la chaîne de valeur agricole.

Ces dernières années, grâce aux ambitieuses réformes initiées par le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé, notamment à travers le MIFA, le secteur a attiré plus d’investissements privés.

Les entrepreneurs agricoles se sont beaucoup plus orientés vers les filières à fort potentiel à l’exportation telles que le soja, l’ananas, l’apiculture, l’aquaculture, le karité, le sésame, les champignons, le fonio et les légumes.

Le secteur agro-alimentaire va connaître un nouveau dynamisme avec la mise en service de la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) issue du partenariat entre le Togo et Arise IIP.