• Accueil
  • Education au Togo : le taux de scolarisation en hausse constante

Education au Togo : le taux de scolarisation en hausse constante

Education au Togo : le taux de scolarisation en hausse constante

Le Togo a réalisé ces dernières années des progrès considérables dans le domaine de la scolarisation. Le pays a fait un bond spectaculaire vers la scolarisation universelle en améliorant sensiblement le taux d’accès à l’école jusqu’à atteindre un pic de 94,3%.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Togo a réalisé ces dernières années des progrès considérables dans le domaine de la scolarisation. Le pays a fait un bond spectaculaire vers la scolarisation universelle en améliorant sensiblement le taux d’accès à l’école jusqu’à atteindre un pic de 94,3%.

Le Togo figure parmi les pays les plus scolarisés dans la sous-région. Dans l’espace UEMOA, il occupe la première place en termes de taux d’achèvement de l’école primaire, soit 89%.

Dans l’enseignement de base, le taux de scolarisation est passé de 15,80% à 37,2% au préscolaire, et de 86,50% à 94,3% au primaire, avec une proportion considérable de filles scolarisées.

Cette performance appréciable est favorisée par la gratuité des frais de scolarité, l’assurance maladie (School Assur) et l’institution des cantines scolaires, des mesures idoines soutenues et encouragées par le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé.

Depuis son lancement en septembre 2017, le programme School Assur a permis de prendre en charge 2.546.131 apprenants pour des consultations et soins médicaux.

Les cantines scolaires ont spécifiquement contribué à l’amélioration du taux scolarisation de 9,4%. 315 écoles  en sont bénéficiaires, avec un programme d’extension à près de 600 autres établissements scolaires au cours de la période 2020-2021.

Le Togo figure parmi les pays les plus scolarisés dans la sous-région. Dans l’espace UEMOA, il occupe la première place en termes de taux d’achèvement de l’école primaire, soit 89%.  Le taux d’achèvement au niveau du premier cycle secondaire (CEG)  a aussi connu un progrès passant de 37 à 51, 7%.

Le gouvernement s’inscrit ainsi dans la dynamique de consolider les acquis pour instruire un maximum d’enfants, tout en assurant une éducation de qualité pour tous dans le respect de la parité fille-garçon à différents degrés d’enseignement scolaire d’ici 2030. Ceci, avec l’accompagnement des partenaires nationaux et multilatéraux dont UNICEF et Global Partnership for Education (GPE).