• Accueil
  • Education de qualité au Togo : des investissements de taille consentis

Education de qualité au Togo : des investissements de taille consentis

Education de qualité au Togo : des investissements de taille consentis

Le gouvernement togolais fait du secteur de l’éducation une priorité afin de garantir une formation de qualité aux apprenants et d’assurer leur insertion socio-professionnelle. Cet engagement s’est traduit par plusieurs actions concrètes en faveur du monde éducatif.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le gouvernement togolais fait du secteur de l’éducation une priorité afin de garantir une formation  de qualité aux apprenants et d’assurer leur insertion socio-professionnelle. Cet engagement s’est traduit par plusieurs actions concrètes en faveur du monde éducatif.

En terme d’infrastructures de formation des formateurs et d’accueil des apprenants, le pays a fait des progrès énormes. Cinq nouvelles Ecoles normales d’instituteurs (ENI) ont été créées, ce qui porte le nombre à six.

Ces dernières années, 5300 salles de classes dont 300 équipées de TIC ont été construites ou réhabilitées dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

D’ici à 2025, il est prévu la construction de 25000 classes et de trois collèges universitaires régionaux d’enseignement supérieur sur l’ensemble du territoire, conformément à la feuille de route gouvernementale.

Dans le même élan, plusieurs établissements scolaires ont été dotés de laboratoires modernes, de bibliothèques et de système d’alimentation en eau potable et d’assainissement.

Le gouvernement a procédé au renforcement de l’effectif du personnel enseignant avec un recrutement de 22400 enseignants. En novembre 2020, des enseignants volontaires ont été également recrutés avec une amélioration sensible de leurs conditions de vie et de travail, dans un cadre concerté.

En ce qui concerne les enseignements technique et professionnel, des infrastructures de taille ont été également implantées avec la création de trois Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD). Il est prévu au total une dizaine d’IFAD sur l’ensemble du territoire pour répondre aux besoins de l’adéquation formation-emploi.

Ces mesures prises par le gouvernement visent à assurer une formation de qualité à la jeunesse togolaise qui pourra contribuer efficacement au développement du pays.