• Accueil
  • Loi de finances, gestion 2022 : le gouvernement entend consolider les acquis dans les secteurs sociaux

Loi de finances, gestion 2022 : le gouvernement entend consolider les acquis dans les secteurs sociaux

Loi de finances, gestion 2022 : le gouvernement entend consolider les acquis dans les secteurs sociaux

Le projet de loi de finances, gestion 2022 a été adopté ce mardi 28 décembre 2021 par la représentation nationale, en sa 13è séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année La politique budgétaire 2022 répond à l’engagement du Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, d’apporter des réponses adéquates aux besoins des populations, malgré les effets néfastes de la crise sanitaire.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le projet de loi de finances, gestion 2022 a été adopté ce mardi 28 décembre 2021 par la représentation nationale, en sa 13è séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année.

Cette politique budgétaire est axée sur l’élargissement de l’assiette fiscale, le renforcement des mesures de contrôle et de lutte contre la fraude et l’évasion fiscales, l’allègement de la charge fiscale, la simplification des procédures fiscales et les ajustements techniques.

Elaboré dans un contexte de crise sanitaire, le budget de l’État exercice 2022 s’établit en recettes et dépenses à 1 779 191 684 000 de FCFA contre 1 702,9 milliards de FCFA dans la loi de finances rectificative 2021, soit une hausse de 4,5%. 

Dans les détails, les recettes budgétaires s’établissent à 1.070,9 milliards de FCFA contre 915,6 milliards de francs CFA en 2021, soit une hausse de 17% alors que les dépenses budgétaires passent de 1.219,3 milliards de francs CFA en 2021 à 1.330 milliards de francs CFA en 2022, en progression de 9,1%.

Quant au déficit budgétaire, il représente 5,1% du Produit Intérieur Brut (PIB), une nette amélioration par rapport à 2021 où il s’établissait à 6,5% du PIB.

Cette politique budgétaire répond à l’engagement du Président de la République d’apporter des réponses adéquates aux besoins des populations, malgré les effets néfastes de la crise sanitaire.

« La loi de finances permet au gouvernement de financer les programmes, projets et actions des politiques publiques. Elle permet, dans son exécution, conformément aux orientations et choix budgétaires retenus, d’impacter le quotidien des populations à travers une collecte des recettes juste et équitable et des dépenses rationnelles d’investissements créateurs d’emplois et de richesses, en vue de renforcer la lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité.  Ce budget que vous venez d’adopter permettra donc au gouvernement, la poursuite de la mise en œuvre du mandat social du Chef de l’État, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé et l’accélération de l’exécution de sa vision transformatrice de notre pays, exprimée à travers la feuille de route gouvernementale Togo 2020-2025 ».

C’est donc à juste titre que la loi de finances gestion 2022, consacre aux secteurs sociaux, un montant de 507,8 milliards de FCFA contre 432,9 milliards de FCFA dans le budget précédent, soit une hausse de 17,3%.

Avec une part importante réservée aux dépenses sociales, le gouvernement entend intensifier au cours des douze prochains mois, ses efforts pour la réalisation des projets de développement dans les secteurs de l’eau, l’éducation, l’énergie, l’électrification rurale, l’économie numérique, l’environnement et l’inclusion sociale.

En plus de ces secteurs sociaux, les priorités du gouvernement porteront sur la poursuite de la lutte contre la pandémie, l’intensification de l’investissement agricole, l’amélioration du climat des affaires ainsi que la consolidation du climat de paix.

La représentation nationale a salué « la trajectoire exigeante et stimulante » adoptée par le gouvernement qui permettra au pays de franchir une nouvelle étape de son développement durable.