• Accueil
  • Togo, une diplomatie au service de la stabilité de la sous-région

Togo, une diplomatie au service de la stabilité de la sous-région

Togo, une diplomatie au service de la stabilité de la sous-région

Le Togo ne cesse de souscrire à la dynamique unitaire de l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) en vue la consolidation de la paix et de la stabilité dans la sous-région et sur le continent.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres a félicité ce 10 février 2022 au cours d’une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères à New York, le Togo pour ses différentes initiatives diplomatiques qui concourent à l’instauration d’un climat de paix et de sécurité au sahel et dans la région ouest africaine.

Cette réaction du Secrétaire général des Nations Unies prouve à suffisance que notre pays s’investit à fond dans la recherche de solutions aux différentes crises auxquelles font face certains pays de la sous-région.

 Le Togo ne cesse de souscrire à la dynamique unitaire de l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) en vue de consolider la paix et la stabilité dans la sous-région et sur le continent.

C’est donc à juste titre que le pays est sollicité par les autorités de la Transition au Mali pour siéger dans le Groupe de Dialogue au niveau ministériel dans le cadre des pourparlers entre les autorités maliennes, la communauté internationale, l’Union africaine et la CEDEAO en vue d’un Plan d’action rapide pour un retour à l’ordre constitutionnel et à la paix sociale dans ce pays.

Le Togo va ainsi œuvrer aux côtés du Nigéria, du Sénégal, du Ghana, de la Mauritanie, de la Sierra Léone, de la CEDEAO, de l’UA et des Nations unies pour faciliter le dialogue entre les parties prenantes, rapprocher les positions, et rechercher un compromis sur les questions en suspens.

Le pays a activement participé à la première réunion du Groupe de Dialogue et a réaffirmé sa disponibilité et son engagement à adhérer à toutes les initiatives pouvant permettre de relever les défis de la stabilité au Mali.

Pour rappel, le Togo s’est fortement impliqué dans la résolution de la crise malienne et dans des pays frères en proie à l’instabilité et à l’insécurité.  Et le pays se prépare pour une conférence de haut niveau sur les transitions politiques et la lutte contre le terrorisme au Sahel et en Afrique de l’Ouest prévue en avril 2022 à Lomé.