• Accueil
  • RGPH-5 : Evaluation d’étape avec les acteurs de l’opération

RGPH-5 : Evaluation d’étape avec les acteurs de l’opération

RGPH-5 : Evaluation d’étape avec les acteurs de l’opération

Quinze jours après le démarrage du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5), une réunion d’évaluation d’étape du processus s’est tenue ce 07 novembre 2022 à Lomé. La rencontre a été dirigée par Madame Ablamba Sandra Johnson, ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République et présidente du Comité national du recensement (CNR).

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Quinze jours après le démarrage du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5), une réunion d’évaluation d’étape du processus s’est tenue ce 07 novembre 2022 à Lomé.

La rencontre a été dirigée par Madame Ablamba Sandra Johnson, ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République et présidente du Comité national du recensement (CNR).

Membres du gouvernement, partenaires techniques et financiers, préfets, maires, chefs traditionnels et leaders religieux ont activement participé à cette réunion d’échanges.

Le recensement permettra au gouvernement de mieux orienter sa politique de développement socioéconomique, de faire un meilleur suivi-évaluation des programmes mis en œuvre dans le cadre de la Feuille de route gouvernementale Togo 2025.

Au nom du chef de l’Etat, Madame Ablamba Sandra Johnson, ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République a félicité tous les acteurs du processus pour leur dynamisme. Elle a rappelé l’importance que revêt ce processus dans sa globalité et l’objectif visé.

« Le recensement général de la population et de l’habitat, loin d’être un recensement fiscal ou électoral, est plutôt une opération qui permet de disposer des données statistiques de qualité, en vue d’une planification objective et réaliste des actions de développement dans tous les secteurs. Ceci en lien avec les ambitions de la Feuille de route gouvernementale Togo 2025 » a-t-elle expliqué.

Madame le ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République a salué le leadership éclairé du chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, pour l’intérêt particulier qu’il porte au RGPH-5 et son implication personnelle pour l’atteinte des résultats de ce processus.

Elle s’est réjouie des résultats engrangés jusqu’ici et a exhorté les ménages à réserver un bon accueil aux agents recenseurs.

« Après deux semaines de l’opération de dénombrement, nous avons noté des résultats significatifs sur le terrain en termes de population enregistrée. Toutefois, il s’avère nécessaire de redoubler d’efforts à tous les niveaux afin d’enrôler toute la population vivant sur notre territoire. A cet effet, j’exhorte vivement ceux qui ne sont pas encore recensés à se rendre disponibles avant la clôture de l’opération le 12 novembre prochain » a-t-elle déclaré.

A l’issue du recensement, le Togo va disposer d’une base de données démographiques, sociales et économiques actualisées, fiables et désagrégées, pour répondre aux besoins de planification et de gestion des programmes de développement.

Le ministre des Droits de l’homme, Christian Trimua et son collègue en charge de la Communication, Akodah Ayéwouadan ainsi que le ministre-Conseiller du Président de la République, Simféitchéou Pré, ont tour à tour proposé des approches de solutions pour une meilleure réussite du processus.

Les Représentants- résidents du Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA), Madame Josiane Yaguibou, et de la Banque mondiale, Monsieur Fily Sissoko, ont salué la détermination du gouvernement pour l’aboutissement de ce processus. Ils ont renouvelé la disponibilité des partenaires impliqués à travailler de concert avec le gouvernement togolais pour l’atteinte des objectifs de cette opération.

Les chefs traditionnels, les membres des Comités locaux de recensement et les leaders religieux ont réaffirmé leur volonté à intensifier la sensibilisation dans leur localité respective.

Cette rencontre d’évaluation d’étape aura donc le mérite de mobiliser davantage les leaders d’opinions du pays pour la réussite de cette opération.